Lost Ark détaille ses ambitions et le contenu de sa bêta

Du 24 au 28 août prochain, Lost Ark accueillera ses premiers joueurs coréens. D'ici là, le studio SmileGate détaille ses ambitions (faire vivre des moments mémorables aux joueurs) et le contenu de la bêta (très différent de la version finale du MMO).

On l'a noté, Lost Ark accueillera ses premiers testeurs coréens du 24 au 28 août prochains et en attendant d'ouvrir ses serveurs de test, le studio SmileGate détaillait ce matin à la fois ses ambitions et le contenu de la bêta dans le cadre d'une conférence organisée en Corée et dont Inven rapporte les bons mots -- avant d'illustrer le MMO dans une nouvelle bande-annonce de huit minutes de gameplay.

Lost Ark détaille ses ambitions et le contenu de sa bêta

On retient notamment des propos de SmileGate que la bêta se déroulera en trois temps et qu'elle a réellement vocation à tester à la fois le contenu du jeu et la stabilité des infrastructures techniques. Raison pour laquelle la version proposée en test sera « très différente » de celle qui sera finalement lancée (d'autant que la version actuelle repose encore sur l'Unreal Engine 3, mais que le MMO passera sur l'Unreal Engine 4 d'ici à sa bêta ouverte). Par exemple, les testeurs pourront progresser jusqu'au niveau 30 mais gagneront des niveaux bien plus rapidement sur les serveurs de tests.
De même, toutes les classes ne seront pas jouables : sept classes seront disponibles, mais pas l'Arcana et l'Invocatrice (les spécialisations de mages), qu'on sait pourtant très populaires auprès des joueurs coréens, pour encourager les testeurs à découvrir les classes nécessitant davantage de tests (comme le barde et ses capacités de soutien, qui sera disponible sous forme de « classe cachée » à débloquer -- la seule spécialisation de mages jouable en bêta, donc, qui sera « très facile à obtenir », selon le développeur qui considère que tous les testeurs devraient y avoir accès). En bêta, chaque classe disposera de huit slots de compétences à personnaliser grâce au système « Tripod » (une sorte d'arbre de compétences dont il faut débloquer les branches par paliers).
S'y ajoutent le « livre d'aventures » (rendant compte, peu ou prou, de l'exploration du monde et des récompenses qu'elle octroie), la possibilité de débloquer des hauts faits et des titres, la possibilité d'apprendre à jouer des instruments de musique ou encore d'améliorer ses « professions sociales » qui intègrent notamment l'artisanat et la récolte de ressources.

lost-ark-classe-6.jpg

Dans un premier temps, six zones principales pourront être explorées en bêta #1 (mais pas de zones maritimes, ni de navigation ici), avec moult « contenus cachés » (des quêtes, des donjons, etc. qu'il faudra découvrir en nouant des contacts avec les populations locales, notamment).
On y trouvera quatre types de quêtes et trois sortes de donjons : trois donjons d'ARK (les donjons plus emblématiques et dangereux renfermant des artéfacts -- les Ruines de Morai, la Tombe du RoI et le Mur de Gloire) en plus de donjons de groupes et les donjons normaux. Le développeur y ajoute des « instances cinématiques » (trois seront disponibles en bêta, huit à la sortie du jeu), c'est-à-dire des événements narratifs, entrecoupés de cut-scenes et se voulant épiques (comme le fait de prendre part à des sièges de forteresse), des raids en zones ouvertes face à des bosses imposants (sept en bêta) et des Portes du Chaos, qui s'ouvrent pour déverser des cohortes de monstres à repousser, obligeant les joueurs du lieu à se mobiliser (sur le modèle des failles de Rift, par exemple, même si dans Lost Ark les joueurs pourront s'aventurer jusque dans l'antre démoniaque des envahisseurs). Et s'y ajoute le Colisée, une arène PvP, qui permet de progresser au même titre que le contenu PvE.

Au-delà du contenu de la bêta, le studio SmileGate fixe ses ambitions : outre un objectif global reposant sur la « quête des Arks perdus », le développeur entend faire en sorte que les joueurs vivent « des moments mémorables », que le joueur « ait le sentiment d'être partie intégrante d'une grande aventure » (notamment grâce aux contenus narratifs), de « faire partie d'un monde » (via l'exploration), de piquer sa curiosité naturelle (avec les contenus cachés) ou de réaliser des exploits (les Portes du Chaos ou les raids de bosses doivent être marquants).
Les joueurs coréens pourront donc juger sur pièce dans quelques jours -- suivi des joueurs chinois (la version chinoise est déjà en cours de conception), en attendant une version occidentale déjà annoncée mais non encore précisément datée.

Réactions (78)


Que pensez-vous de Lost Ark ?

103 aiment, 18 pas.
Note moyenne : (126 évaluations | 0 critique)
8,3 / 10 - Très prometteur