Blizzard et Facebook, main dans la main

Blizzard et Facebook annoncent un partenariat visant à renforcer l'intégration du réseau social dans le catalogue du développeur. Le duo entend manifestement surtout développer des synergies à long terme en matière de streaming social.

Si historiquement, on sait Blizzard peu enclin à déléguer et toujours très prompt à contrôler l'exploitation de ses jeux de A à Z (en éditant ses titres en internes, en les distribuant depuis sa propre plateforme, etc.), le développeur annonce aujourd'hui une « collaboration » avec Facebook visant à renforcer la présence de son catalogue de jeux sur le réseau social.
Dans un premier temps (ce mois-ci), Blizzard annonce ainsi l'intégration de Facebook Login à son catalogue, de sorte que les joueurs puissent se connecter à World of Warcraft, Heroes of the Storm, HearthStone, Diablo III, StarCraft II, et Overwatch avec leur compte Facebook. Mais à termes, d'autres fonctionnalités sociales plus ambitieuses ont vocation à être couplées aux jeux de Blizzard, comme l'API Live de Facebook servant notamment à streamer ses parties (de jeux Blizzard) en direct sur sa page Facebook.

Blizzard et Facebook, main dans la main

Par voie de communiqué, Blizzard précise ainsi répondre à une demande récurrente des joueurs et y voit l'occasion de renforcer à la fois « la dimension sociale » de ses titres et « le partage d'expérience autour de [ses] licences ». On pourra donc facilement utiliser le réseau social pour partager ses expériences de jeux Blizzard avec ses proches.
La démarche a néanmoins de quoi surprendre au regard de la volonté d'autonomie historique de Blizzard -- Battle.net est d'ores et déjà le « réseau social » de Blizzard. Mais c'est évidemment sans compter le poids de Facebook aujourd'hui (1,65 milliard d'inscrits, dont 650 millions qui jouent à des jeux connectés à Facebook, que ce soit sur PC, sur mobiles ou consoles), que Blizzard pourrait donc chercher à capter. Et inversement, officiellement, le partenariat « traduit la volonté de Facebook de s'associer à des éditeurs de jeux AAA », là où le réseau social est traditionnellement davantage assimilé aux « jeux sociaux » qu'on sait aujourd'hui en perte de vitesse.

Mais au-delà des déclarations, ce partenariat s'inscrit peut-être aussi pleinement dans l'air du temps à l'heure où Blizzard diversifie son catalogue, en proposant aujourd'hui davantage de titres qui se jouent vite et s'avèrent sans doute plus compatibles avec l'usage courant des réseaux sociaux (on peut aisément imaginer lancer une partie d'HearthStone ou Heroes of the Storm avec ses contacts Facebook). À terme, on peut aussi imaginer des synergies sur le marché naissant des casques 3D et de la réalité virtuelle, que pourrait investir Blizzard dans le futur, alors que Facebook est d'ores et déjà la maison-mère d'Oculus VR et principal moteur du secteur. Et inversement, on sait qu'aujourd'hui, Twitch (qui appartient à Amazon) s'impose comme le « réseau social des gamers », et que Facebook souhaite rattraper son retard sur le segment du streaming de jeux : Overwatch, dont les événements de lancement étaient récemment streamés sur Facebook Live, pourrait se révéler un allié de poids dans cette nouvelle croisade.
Si ce partenariat s'avère aujourd'hui relativement modeste, on imagine qu'à l'avenir il pourrait prendre une envergure toute différente et dès lors, on comprend mieux les concessions de Blizzard à sa ligne historique.

Réactions (19)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Blizzard Entertainment ?

77 aiment, 47 pas.
Note moyenne : (127 évaluations)
5,7 / 10 - Assez bien