eSport : Blizzard se mobilise contre les comportements racistes en compétition

Face aux déferlement de propos haineux de certains spectateurs de la finale d'HearthStone dans le cadre de la DreamHack Austin qui visaient le joueur (afro-américain) Terrence Miller, Blizzard annonce prendre des mesures pour lutter contre les comportements déplacés -- et invite les joueurs et l'industrie à faire de même.

TerrenceM

On sait les compétitions sportives souvent très enclines à exacerber les passions (que ce soit dans un stade bien réel ou en ligne dans le cadre d'un tournoi suivi sur Twitch, par exemple), parfois au point de susciter des comportements parfaitement déplacés.
Ainsi, la semaine dernière dans le cadre de la DreamHack d'Austin au Texas qui accueillait un tournoi d'HearthStone, la finale opposant Keaton "Chakki" Gill à Terrence "TerrenceM" Miller (joueur afro-américain qui atteignait ce stade de la compétition pour la première fois) a viré au défouloir haineux. Le chat de Twitch qui retransmettait le match en direct a subi une telle déferlante de propos racistes visant le finaliste que la dizaine de modérateurs présents s'est laissée déborder (manifestement mal préparés et peu coordonnés dans l'utilisation des outils de modération de la plateforme), incapables de canaliser le flot de commentaires haineux et d'images racistes.

Au-delà du cas particulier de Terrence Miller qui n'a découvert les propos publiés qu'après son match (se disant habitué aux insultes en ligne, mais pas d'une telle ampleur, tout en affirmant ne pas souffrir de racisme dans sa vie quotidienne d'étudiant en comptabilité à New York), l'événement a été largement relayé en ligne auprès des joueurs et de la presse spécialisée, au point que le développeur d'HearthStone, Blizzard Entertainement, réagisse et que son président Mike Morhaime rappelle dans une lettre ouverte les valeurs du studio, « Play Nice, Play Fair ».

« Nous sommes extrêmement déçus par les propos haineux et agressifs tenus par certains des spectateurs en ligne de la DreamHack Austin, il y a quelques jours. L'une des valeurs de Blizzard est « Play Nice, Play Fair », et nous considérons qu'il n'y a pas de place pour les comportements racistes ou sexistes, pour le harcèlement ou tout autre comportement discriminant, que ce soit dans ou hors des communautés de joueurs. Il s'agit évidemment d'un problème sociétal bien plus vaste, qui nous touche tous à des niveaux différents. Mais nous ne pouvons qu'espérer que quand des cas semblables se font jour, chacun puisse se montrer suffisamment réfléchi et positif pour rejeter unanimement ces commentaires mesquins. »
eSport : Blizzard se mobilise contre les comportements racistes en compétition

Au-delà des déclarations d'intention, le studio entend aussi prendre des mesures concrètes pour lutter contre ces comportements. Mike Morhaime poursuit :

Mike Morhaime : « Pour aider à combattre ces types de comportements durant ces manifestations live, nous sollicitons les joueurs, les streamers et les modérateurs, ainsi que nos différents partenaires comme Twitch, les organisateurs de la DreamHack et d'autres, pour rechercher des solutions communes et collaborer ensemble afin de mieux réagir à l'avenir. À cette fin, nous étudions un programme pilote sur lequel Twitch travaille pour fluidifier la modération et combattre les comportements inadaptés. Nous allons également mettre à jour nos conditions d'utilisation à destination des partenaires de nos tournois d'eSport, afin d'y intégrer des mécanismes plus solides de vérifications, d'équilibrage et d'action visant à proposer de meilleures options de chat autour de nos contenus.
Nous estimons que ce sont des mesures importantes à prendre pour contribuer à surmonter ces problèmes, mais nous sommes aussi conscients qu'il ne s'agit là que d'une partie du problème -- qui touche l'intégralité de l'industrie du jeu et supposant que nous y prenions tous notre part pour espérer constater de réelles évolutions. »

Au-delà de la prise de conscience et de la volonté d'action, on attendra sans doute les première mesures concrètes pour en évaluer les effets. D'ici là, on comprend aussi les propos de Mike Morhaime qui, entre les lignes, invite manifestement aussi les joueurs à se mobiliser contre les comportements déplacés aux cotés de l'industrie du jeu. À chacun de prendre ses responsabilités ?
Dans un communiqué, Twitch se positionne sur la même ligne que Blizzard, indiquant aussi prendre des mesures afin d'améliorer ses infrastructures de discussions entre les joueurs.

Comme le souligne Blizzard, nous travaillons actuellement sur de nouveaux outils et processus pour améliorer nos réactions face à ces problèmes et nous continuerons à prendre des mesures contre les intervenants qui se livrent à de tels débordements. Nous ne pouvons pas détailler ces mesures pour l'instant, mais nous avons une équipe dédiée à l'amélioration de ces éléments sur le chat, et nous faisons déjà des progrès importants en interne que nous espérons pouvoir partager avec la communauté prochainement.

Au pays de la liberté d'expression sans restriction ou presque, la mesure est sans doute significative.

Réactions (127)


Que pensez-vous de Blizzard Entertainment ?

77 aiment, 47 pas.
Note moyenne : (127 évaluations)
5,7 / 10 - Assez bien