HoloLens, la réalité augmentée (holographique) sans fil et partagée

Si nombre d'acteurs de l'industrie du jeu misent sur la réalité virtuelle, Microsoft fait le pari de la réalité augmentée holographique. Si les lunettes HoloLens affichent une autonomie limitée, elles permettent une expérience partagée.

Si nombre d'acteurs de l'industrie du jeu (et au-delà) misent actuellement sur les casques 3D de réalité virtuelle (immergeant l'utilisateur dans un monde virtuel), on sait que Microsoft fait le pari de la réalité augmentée (voire holographique) avec ses lunettes HoloLens -- on se souvient que le groupe en dévoilait le principe en vidéo il y a exactement un an, avec l'ambition d'ajouter une couche de virtualité à la réalité, tant à destination des gamers que des professionnels, des enseignants ou des familles (l'HoloLens se veut la « prochaine étape » de l'écosystème Windows 10) .

HoloLens, la réalité augmentée (holographique) sans fil et partagée

La commercialisation de l'HoloLens n'est pas attendu avant 2018, mais d'ores et déjà, Microsoft commence à préciser les fonctionnalités techniques de son appareil.
Ainsi, si l'on en croit Bruce Harris dont le rôle est de promouvoir les technologies de Microsoft à travers le monde et qui intervenait le week-end dernier à Tel Aviv, les lunettes HoloLens sont un dispositif totalement « sans fil » pour assurer une meilleure mobilité de l'utilisateur -- qui peut donc évoluer d'un bureau à l'autre, d'une pièce à l'autre de sa maison, sans contrainte. Mais on perçoit aussi les conséquences de ce choix : l'HoloLens fonctionne donc sur batteries et a « une autonomie limitée à cinq heures et demi en condition normale, et de deux heures et demi dans le cadre d'une utilisation intensive ». On reste donc encore loin de « l'usage au quotidien » prôné par le constructeur. De même, du fait de ses batteries, les lunettes affichent un champ de vision restreint, « similaire au fait de regarder un écran de 15 pouces, à 60 cm de distance » (il pourrait néanmoins augmenter à l'avenir au gré de l'amélioration technique de l'appareil).

De même, l'HoloLens se connecte exclusivement en Wi-Fi ou en Bluetooth, permettant ainsi de partager du contenu. On savait les lunettes de Microsoft visaient à concevoir « une expérience partagée » mais le développeur précise que le système de partage de ses lunettes permet ainsi à tous les utilisateurs d'interagir simultanément sur un même objet, via un simple lien partagé sur Internet (et non au sein d'un réseau fermé). De quoi organiser de vraies « réunions holographiques en un clic ».
Les lunettes HoloLens ont néanmoins encore le temps d'évoluer. La version grand public de l'appareil n'est pas attendue avant 2018 (mais des versions prototypes sont déjà proposées aux développeurs d'applications). On en ignore également le coût des lunettes, mais pour l'instant les premières versions sont facturées 3000$ (le prix grand public devrait être infiniment moindre).

Réactions (15)


  • En chargement...

Que pensez-vous de HoloLens ?

0 aime, 0 pas.