Bots sur WOW, Diablo 3 et Heroes of the Storm : Blizzard engage des poursuites

Si tous les exploitants de jeux en ligne sanctionnent les joueurs qui trichent, Blizzard est prompt à s'attaquer à la source. À nouveau, le développeur engage des poursuites contre un créateur de bots sévissant dans World of Warcraft, Diablo 3 et Heroes of the Storm.

Bots sur WOW, Diablo 3 et Heroes of the Storm : Blizzard engage des poursuites

Les bots sont présents de très nombreux jeux en ligne et bon nombre d'exploitants se contentent de bannir ceux qui les utilisent. Blizzard est du lot, mais on sait aussi le développeur très prompt à s'attaquer à la source du problème en engageant des poursuites contre les créateurs et vendeurs des principaux bots qui sévissent dans ses jeux (et souvent avec succès devant les juges). Rebelote aujourd'hui.

L8KKE2FLB1HF1383791597220.jpg

Le dénommé James "Apoc" Enright est en effet à l'origine de plusieurs bots, qu'il conçoit et commercialise pour une trentaine de dollars chacun, permettant notamment de collecter de l'or et des ressources dans World of Warcraft, Diablo III et Heroes of the Storm.
Selon Blizzard, non seulement ces bots sont le résultat d'une violation de ces copyrights (ils reposent sur une « reproduction, adaptation, distribution non autorisées » des logiciels et codes de Blizzard), mais ils octroient surtout un « avantage injuste » aux joueurs qui les utilisent et contribuent à « la frustration des joueurs réguliers », ils « déséquilibrent l'ensemble de l'expérience de jeu », « détruisent l'intégrité des Jeux Blizzard » et nuisent à l'image de la marque. Le tout en générant « d'importants profits » au détriment de Blizzard.
Autant d'arguments que Blizzard avance pour étayer un préjudice financier « non encore précisément évalué mais se comptant en millions, voire dizaines de millions de dollars en terme de chiffre d'affaires et d'image auprès des joueurs ».

Le 9 novembre dernier, Blizzard a donc engagé des poursuites contre James Enright auprès des tribunaux californiens, à la fois pour obtenir l'arrêt complet de ses activités tant de développement que de commercialisation de bots, et l'intégralité du matériel qu'il a conçu, mais aussi un juste dédommagement financier et la prise en charge de ses frais de justice. On attendra donc la décision des juges californiens dans les mois à venir, mais au regard des précédentes affaires similaires menées par Blizzard, on imagine que le studio a de bonnes chances d'obtenir satisfaction.

Réactions (68)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Blizzard Entertainment ?

77 aiment, 47 pas.
Note moyenne : (127 évaluations)
5,7 / 10 - Assez bien