Activision Blizzard fait ses comptes du troisième trimestre 2015 et justifie l'acquisition de King

Dans la foulée de son annonce de l'acquisition de King, Activision Blizzard présentait ses comptes trimestriels et en profitait pour justifier sa stratégie : avoir la première licence sur console (Call of Duty), la première licence sur PC (WOW) et maintenant la première licence sur mobile (Candy Crush).

Activision Blizzard fait ses comptes du troisième trimestre 2015 et justifie l'acquisition de King

Dans la foulée de l'annonce, hier, de l'acquisition de l'Irlandais King, Activision Blizzard présentait les comptes de son dernier exercice trimestriel (clos le 30 septembre dernier) et Robert Kotick, CEO et président d'Activision Blizzard en profitait pour justifier le coût de son acquisition (5,9 milliards de dollars).
Selon Robert Kotick, l'achat de King s'inscrit dans la même veine que l'acquisition du studio Blizzard Entertainment en son temps : selon le CEO, Blizzard a permis au groupe de s'imposer comme l'un des leaders du jeu en ligne sur PC et King Digital Entertainment (grâce à « ses talents exceptionnels de développeurs de jeux et ses grands instincts en matières commerciales ») doit permettre la même évolution dans le secteur du jeu mobile que Robert Kotick évalue à 36 milliards de dollars aujourd'hui et à 55 milliards d'ici 2019. Selon le groupe, les licences de jeux mobiles rivalisent aujourd'hui commercialement avec celles des jeux consoles, et cette acquisition doit permettre d'accélérer la stratégie d'Activision sur ce segment, en plus de toucher davantage de joueurs de davantage de profils différents (notamment les joueurs occasionnels) et dans davantage de régions du monde (comme l'Asie).

king_large.jpg

Une acquisition, toujours selon le CEO, qui permet à Activision Blizzard de disposer de la première licence de jeu sur console (Call of Duty chez Activision), la première licence de jeu sur PC (World of Warcraft depuis l'acquisition de Blizzard) et maintenant « deux des cinq plus grosses licences du jeu mobile » avec l'acquisition de King (d'après Riccardo Zacconi, CEO de King qui participe donc maintenant aux présentations de compte du groupe, 92 millions de joueurs jouent chaque jour à un titre de la série des Candy Crush, pour 474 millions de joueurs actifs chaque mois).
Des licences au coeur de la stratégie d'Activision Blizzard puisque selon le directeur financier Dennis Durkin, « l'un des principaux enseignements de l'acquisition de Blizzard a été que porter des licences fortes sur d'autres plateformes s'avèrent extrêmement rentable ». L'acquisition de King s'inscrit dans une stratégie similaire articulée autour de plateformes mobiles.

header_blog.jpg
Black OPS III.

La stratégie d'acquisition d'Activision Blizzard a néanmoins un coût. Au cours du troisième trimestre 2015, le groupe enregistre ainsi un chiffre d'affaires net établi à 990 millions de dollars pour un résultat net de 127 millions (contre 23 millions de pertes au cours du même trimestre en 2014), mais hors éléments exceptionnels, les chiffres sont en baisse par rapport à la même période l'année dernière : 1,04 milliards de dollars de chiffre d'affaires (-11% par rapport à l'année précédente), pour 158 millions un résultat net (en baisse de 9% sur un an).
Activision Blizzard vante néanmoins « l'engagement » de ses joueurs. Grâce au lancement de The Taken King en septembre, Destiny compte aujourd'hui 25 millions de joueurs inscrits qui jouent en moyenne trois heures par jour, Skylander (dont l'opus Superchargers était lancé fin septembre) reste « la plus grosse licence de jouet vidéo à ce jour » et selon le groupe, l'exercice a été « exceptionnel » pour la licence Call of Duty (on attend Black Ops 3 en fin de semaine) avec 12 millions de joueurs actifs chaque mois.
On le comprend, Activision Blizzard n'est pas inquiet pour son avenir.

Réactions (24)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Activision Blizzard ?

31 aiment, 106 pas.
Note moyenne : (140 évaluations)
2,9 / 10 - Mauvais