Atlas Reactor : un gameplay inspiré des Échecs pour l'emporter

Signé par Trion Labs (comme Trove), Atlas Reactor esquisse son gameplay très tactique, jouable au tour par tour, et supposant d'anticiper les mouvements adverses. Illustration vidéo.

Atlas Reactor : un gameplay inspiré des Échecs pour l'emporter

On s'en souvient, l'été dernier, Trion Worlds annonçait le développement d'Atlas Reactor (confié à sa division Trion Labs, celle signant déjà le MMO créatif Trove) et dévoilait un jeu hybride puisant autant son inspiration dans les mécaniques des MOBA (parce uqe deux équipes s'affrontent dans une arène pour le dernier réacteur de la planète) que des jeux de stratégie -- car Atlas Reactor se joue au tour par tour.
Un choix qui permet d'encourager un gameplay très stratégique, mais qui soulève aussi quelques questions dans un jeu en ligne où il peut être pénible d'attendre que tous les autres joueurs aient joué avant d'agir soi-même. Raison pour laquelle tous les joueurs jouent leur tour en même temps, mais que ce tour se décompose en plusieurs phases, présentées aujourd'hui en vidéo.

Zuki - Carte Cargo

Plus concrètement, le joueur commence par faire ses choix stratégiques (le mode Décision), puis les mettent en oeuvre (le mode Résolution). Mais selon Trion, chaque tour se décompose surtout en quatre phases distinctes : d'abord une phase de Préparation (les équipes posent leurs pièges et lancent leurs buffs et débuffs), puis une phase de Charge visant à notamment se prémunir des assauts ennemis (chaque héros anticipe ses esquives, le blocage des coups adverses, etc.), puis se lance dans une phase d'Attaque (la mise en oeuvre des préparatifs précédents) et enfin une phase de Repli intégrant les déplacements des personnages avant le tour suivant.
Une approche simple et logique mais qui, pour être efficace, suppose d'anticiper les choix stratégiques adverses pour les contrecarrer à l'avance (poser un piège là où on suppose que l'ennemi tentera d'esquiver) mais aussi de se concerter avec ses alliés pour développer des synergies (l'un projettera l'adversaire dans le piège poser par l'autre).
On le comprend, chaque partie prend alors des allures de jeu d'Echecs reposant sur l'anticipation et la connaissance des capacités offensives et défensives de l'ennemi -- le tout en temps limité puisque chaque tour dure moins de quelques dizaines de secondes.

Atlas Reactor est officiellement en alpha depuis le mois dernier, accueillant une petit poignée de joueurs. On ignore encore quand les tests ont vocation à s'ouvrir plus largement, mais les inscriptions sont toujours ouvertes sur le site officiel, à cette adresse. Avis aux curieux.


  • En chargement...

Que pensez-vous de Atlas Reactor ?

6 aiment, 2 pas.
Note moyenne : (8 évaluations | 0 critique)
5,9 / 10 - Prometteur

1 jolien y joue, 1 y a joué.