Disgaea 5: Alliance of Vengeance lancé en Europe : zoom sur le RPG tactique

Le cinquième opus de la série des Disgaea, réputée pour son ton et son gameplay de RPG tactique, est officiellement lancé aujourd'hui en Europe. Zoom sur les principales originalités de Disgaea 5: Alliance of Vengeance.

Disgaea 5: Alliance of Vengeance lancé en Europe : zoom sur le RPG tactique

Disgaea 5 : Alliance of Vengeance, comme son nom l'indique, est une histoire de vengeance. Killia, le démon a vu ceux qu'il aimait, sa famille, se faire tuer pas les Losts, l'armée d'un million de démons de l'Overlord belliqueux Void Dark. Depuis, il s'est mis en tête de tuer Void Dark, et plus que cela, il veut venir en aide à tous ceux qui subissent l'oppression des Losts et du roi Démon.
Dans sa quête de revanche et au gré d'une quête au ton décalé, il fera la rencontre d'Overlords qui partagent le même désir de vengeance. Parmi eux, Séraphine, l'overlord dominatrice du sous-monde Glamoreux, Red Magnus l'overlord brutal du sous-monde incandescent, Christo l'overlord malin du sous-monde Titanesque et Uselia, une princesse déguisée en lapine et accroc au curie. Ensemble, ils essayeront de libérer les mondes de la domination des Losts et mettre fin au règne de terreur du vil Void Dark.

Disgaea 5 : Alliance of Vengeance est le dernier opus de la série Disgaea, sorti ce 16 octobre 2015 en Europe sur PlayStation 4, édité par NIS America et développé par Nippon Ichi Software. Disgaea se classe parmi les T-RPG (ou jeu de rôle tactique au tour par tour) dont le premier volet, Hour of Darkness, est sorti sur PlayStation 2 en 2004 en Europe -- sans doute l'une des licences les plus populaires de Nippon Ichi, elle s'est déclinée en version manga et un anime.
Les jeux Disgaea se déroulent dans l'univers fictif qu'est le Netherworld, et sont réputés pour leur caractère de RPG insolites, fort d'un gameplay complexe (on retrouve les géosymboles, le lancé de personnages, les transformations des monstres en armes, les attaques groupées ou encore la jauge de Score), des statistiques maximales très longues à atteindre et des dialogues teintés d'une bonne dose d'humour. Les protagonistes de la série sont souvent des démons et ont à leur disposition des faire-valoir pour les aider durant les conflits qui les opposent aux humains, aux anges ou d'autres démons.
Mais la force de la série repose sur son identité très marquante, forte d'un visuel aux allures très "manga", de créatures emblématiques telles que les prinnies (ces petits serviteurs faiblards qui ont la propriété d'exploser quand on les lance, ayant l'apparence de pingouins et une façon de parler très "particulière") et d'un humour très présent : les différents dialogues et situations sont souvent totalement improbables puisque la plupart des personnages sont des démons, et ont une morale souvent inverse à la nôtre.

 

2_1444951054-screen5.jpg

Graphiquement, ce cinquième opus s'inscrit dans la droite ligne de ses prédécesseurs. Les affrontements se déroulent toujours sur un plateau quadrillé en 3D isométriques, avec des personnages représentés par des Sprites très typés anime ou manga. Les habitués reconnaitront le design des anciennes classes de personnages et des monstres, qui n'ont peu ou pas changé.
Si vous avez jouer à un Disgaea dans votre vie, vous reprendrez très vite la main car on retrouve l'ensemble des mécanismes introduits dans les opus précédents. Pour les néophytes, des tutoriels sont proposés pour apprendre les bases du jeu.
Disgaea 5, comme ses prédécesseurs, a une durée de vie conséquente : le titre est manifestement un jeu de grind, c'est-à-dire qu'il faudra s'employer pour progresser et accumuler les niveaux, et pas uniquement les personnages de l'équipe, mais aussi leurs sorts, et leurs objets ! En effet, le joueur peut faire gagner des niveaux aux objets, en se rendant dans le sous-monde des objets pour « explorer » l'objet en question : plus on grimpe les différents étages présents dans l'objet (ce qui donne lieu à des affrontements à chaque étage), plus l'objet gagne de niveaux et sera donc puissant.
En plus d'accumuler de l'expérience pour vos troupes et leurs pièces d'équipement, l'attrait principal du jeu repose sur sa campagne scénarisée, constituée en épisodes. Souvent, un épisode consiste à libérer un sous-monde de l'armée de Lost, libération se déroulant sur plusieurs missions. Avant (et après) chaque mission, on aura droit à différentes cutscènes dans lesquelles l'intrigue progresse (ou pas). Il s'agit souvent de scènes dans lesquelles les personnages discutent, ce qui donne souvent lieu à des dialogues plutôt savoureux.

3_1444951054-screen8.jpg

Les initiés se demanderont peut-être ce qu'il y a de neuf dans ce cinquième Disgaea. Et bien pas grand-chose (pourquoi changer une équipe qui gagne ?).
Graphiquement, ça n'a pas bougé depuis Disgaea 3: Alliance of Justice et on retrouve tous les anciens mécanismes instaurés par les précédents volets. On note néanmoins quelques petites nouveautés : les 3trois personnages qui ont le plus contribué à la jauge de Score durant une mission sont récompensés par un bonus d'expérience. On peut capturer et torturer (c'était peut-être déjà le cas depuis l'épisode 3 ou le 4) des ennemis pour les recruter dans notre équipe. Il y a aussi quelques nouveautés dans le monde des objets.
Mais surtout la nouveauté la plus notable est la Jauge de revanche. La Vengeance est le thème principal de l'intrigue et cela se traduit aussi dans le gameplay. En effet, chaque fois qu'un personnage subit des dégâts ou meurt, les autres personnages voient leur Jauge de vengeance augmenter. Une fois pleine, le personnage entre dans un état de "Revanche", et dans cet état, tous ses coups sont des coups critiques, les dégâts subits sont réduits de 25% et les techniques ne coûtent plus qu'un seul point de compétence. Et de nouvelles techniques dotées d'effets très puissants (distinctes selon les personnages) sont également utilisables.
Et il conviendra de faire attention, car les ennemis aussi peuvent être affectés par cet état de "Revanche" et devenir donc potentiellement dangereux pour vos troupes.

4_1444951054-screen10.jpg

Disgaea 5 : Alliance of Vengeance se situe dans le droite ligne de la série. Pas de grands bouleversements, ni dans le gameplay, ni dans l'aspect visuel. Certains diront que Disgaea est une série qui a du mal à se renouveler, d'autres que Disgaea est un T-RPG solide et n'a pas besoin d'une révolution.
Quoi qu'il en soit, Disgaea 5 est un très bon Disgaea. Il n'y a pas de risques, certes, mais ça marche quand même, les habitués prendront toujours autant de plaisir à faire progresser leur équipe de démons tout en accomplissant les différentes missions à la difficulté croissante et en profitant des dialogues légers entre les protagonistes. La jauge de vengeance se révèle être une nouveauté intéressante, qui renforce l'aspect tactique du titre.
Le jeu a le mérite d'être traduit en français, ce qui est suffisamment rare pour ce genre de titre pour être signalé. Les musiques sont de qualité et fonctionnent très bien avec l'univers fantastique et déjanté de la série. Il est bon de préciser également qu'on peut apprécier ce Disgaea 5 même sans avoir fini les précédents volets. Ca ne gênera pas vraiment la compréhension de l'intrigue.
Donc si vous êtes un accro des RPG tactiques à la japonaise (avec un grind conséquent pour bien progresser), vous apprécierez sans doute ce Disgaea 5: Alliance of Vengeance. Au contraire, si vous détestez le genre, que vous n'appréciez pas le grind et êtes totalement indifférent au design "manga", le jeu n'est sans doute pas pour vous.

Réactions (22)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Disgaea 5 : Alliance of Vengeance ?

1 aime, 1 pas.
Note moyenne : (2 évaluations | 0 critique)
5,0 / 10 - Moyen

Aucun jolien ne joue à ce jeu, aucun n'y a joué.