Wizards of the Coast et Cryptozoic trouvent un arrangement amiable : le développement d'Hex continue

Financé par les joueurs sur KickStarter, le MMO-TCG Hex: Shards of Fate était jugé trop semblable à Magic par Wizards of the Coast qui engageait des poursuites. Un an plus tard, les deux studios ont trouvé un accord et renoncent aux poursuites.

Wizards of the Coast et Cryptozoic trouvent un arrangement amiable : le développement d'Hex continue
Card_Manager_Cards.jpg

On s'en souvient, en mai de l'année dernière, le studio Wizards of the Coast (qu'on connait notamment pour être l'éditeur du jeu de cartes Magic, tant sur table que sur écrans) engageait des poursuites contre le studio Cryptozoic Entertainment, le développeur du MMO-TCG Hex: Shards of Fate.
Le premier reprochait au second de s'être un peu trop inspiré des mécaniques et de l'esthétique de Magic pour produire Hex. Pour aller plus loin, selon Wizard, non seulement les deux jeux de cartes à collectionner seraient très (trop) semblables, mais Cryptozoic se revendiquerait un peu trop ouvertement de Magic, sans pour autant disposer des droits de la marque. On se souvient que les deux studios avaient cherché un accord amiable, en vain, avant donc de porter leur différend devant les juges californiens.
Après quelques mois de réflexion manifestement profitables, les deux studios annoncent aujourd'hui par voie de communiqué avoir trouvé un accord et donc renoncer aux poursuites engagées l'année dernière.

Cryptozoic annonce d'une part reconnaitre la pleine propriété intellectuelle de Wizards sur Magic: The Gathering et dit se réjouir de pouvoir aller de l'avant maintenant que Hex n'est plus l'objet du litige. Et d'autre part, Wizards of the Coast affirme avoir « toujours vu favorablement l'arrivée de nouveaux jeux de cartes à collectionner et encouragé les joueurs à les essayer », mais entend rappeler que le groupe « n'hésitera jamais à prendre les mesures nécessaires pour protéger ses propriétés intellectuelles ». Selon Wizards, l'accord trouvé est jugé de nature à protéger la licence Magic et donc, le groupe « autorise Cryptozoic à poursuivre le développement d'Hex ».
Les deux groupes ont donc trouvé un accord et les deux jeux cohabiteront -- mais la teneur de l'accord n'est pas divulguée ici. On imagine néanmoins sans trop s'avancer qu'il est d'ordre financier : on se souvient qu'en mai de l'année dernière lorsque que les poursuites étaient engagées, Wizards évaluait son préjudice à 500 000 dollars alors que de son côté, Cryptozoic avait levé 2,2 millions de dollars sur Kickstarter en présentant un jeu se revendiquant de l'héritage de Magic.


  • En chargement...

Que pensez-vous de Wizards of the Coast, Inc. ?

3 aiment, 2 pas.
Note moyenne : (5 évaluations)
5,4 / 10 - Moyen