L'intriguant WolfKnights s'annonce finalement en bêta et précise son gameplay

Esquissé en 2013 et très discret depuis, WolfKnights Online (signé par IMC Games comme Tree of Savior) accueillera ses premiers testeurs en fin de semaine et détaille son gameplay massif et compétitif.

L'intriguant WolfKnights s'annonce finalement en bêta et précise son gameplay

Aujourd'hui, on connait notamment le studio IMC Games pour être le développeur de Tree of Savior (qui accueillait récemment ses premiers testeurs occidentaux). Mais parallèlement, le studio coréen signe aussi WolfKnights Online, qu'on avait découvert en 2013 et qui se faisait très discret depuis.
Aujourd'hui, le jeu s'annonce en bêta-test (les serveurs ouvriront leurs portes vendredi 14 août prochain) et IMC Games en profite pour présenter l'atypique gameplay du jeu.

MOBA et MMORPG

On le sait, WolfKnights s'inspire à la fois des canons du MMO (pour le caractère massif) et du MOBA (pour la dimension compétitive). Le développeur se montre aujourd'hui un tantinet plus précis.
Dans WolfKnights, le joueur incarne un mercenaire et commence par choisir une classe jouable parmi les dix disponibles (des classes de lanceurs de sorts à distance, démoniste, mage de sang, mage de glace ou mage de feu ; des combattants défensifs, comme le templier ou le défenseur ; des combattants lourds offensifs, comme le guerrier ou le gladiateur ou encore des assaillants rapides et légers, comme l'assassin au corps à corps ou le mousquetaire à distance).

Du PvP immédiat en zones instanciées

Les joueurs se retrouvent dans un « hub social » servant notamment aux échanges commerciaux ou pour trouver des compagnons d'arme et permettant de gagner les différents modes de jeux.

1962131_531651553617204_875761833_o.jpg
10013995_531651350283891_223917110_o.jpg

On pourra d'abord s'élancer dans des champs de batailles servant de cadre à des missions PvP instanciées, à remplir seul ou à plusieurs (c'est le mode de base du jeu permettant d'acquérir facilement de l'équipement et de l'expérience, accessible à tous moments). Pour les joueurs plus compétitifs, s'y ajoute aussi un système d'arènes accueillant des affrontements à horaires fixes et permettant aux joueurs de se mesurer les uns aux autres dans un cadre plus formel.

1401855_531651283617231_392833151_o.jpg
1495318_531651323617227_1103983567_o.jpg

Des territoires ouverts « sans foi ni loi »

Monstres
Monstres

Mais le coeur du système d'affrontements de WolfKnights repose manifestement sur les territoires « sans foi ni loi » : de vaste zones ouvertes et persistantes, toutes dédiées au PvP (tous les joueurs peuvent y être pris pour cible, sans distinction ni signe distinctif pour identifier ami ou ennemi, ni mode à activer), et dans laquelle on pourra aussi croiser des hordes de monstres ou des world bosses pouvant pimenter les affrontements entre joueurs. Pour y attirer les joueurs, ces zones sont les seules à abriter une ressource brute qui, une fois raffinée, pourra permettre aux guildes de fabriquer des objets utiles (des potions, voire des améliorations d'objets). Mais encore faut-il pouvoir rapporter ces ressources hors des zones sauvages, puisqu'elles alourdissent le chargement des joueurs, qui se déplacent alors plus lentement, même si la ressource renforce aussi leur puissance. On le comprend, même dans ces zones sans foi, ni loi où règne le chacun pour soi, les joueurs devront s'organiser et se déplacer en groupe, les uns transportant les ressources, les autres assurant la protection des porteurs.
Selon le studio IMC Games, les guildes devraient donc jouer un rôle important pour permettre aux joueurs de s'organiser. Peu de détails sont communiqués à ce stade, mais les guildes pourront manifestement tenter de s'approprier des fortins, où stocker leurs ressources (attisant donc la convoitise des guildes adverses) et les raffiner pour qu'elles soient ensuite exploitées par les artisans locaux.

Selon le studio IMC Games, WolfKnights Online doit donc reprendre à la fois les composantes « fun » des MOBA et des MMO, leur caractère très compétitif et immédiat (le joueur est derechef au coeur de l'action), mais aussi leur dimension massive, persistante et de grande envergure.
On sera sans doute curieux de tester sur pièce. Les premières phases de bêta-test doivent débuter dès vendredi prochain en Corée du Sud (les tests dureront aussi longtemps que nécessaire) et le jeu n'est pour l'instant jouable qu'en coréen, mais IMC Games annonce d'ores et déjà une version anglophone du jeu et une distribution internationale. Il suffit donc de patienter.

Réactions (28)


  • En chargement...

Que pensez-vous de WolfKnights Online ?

6 aiment, 6 pas.
Note moyenne : (12 évaluations | 0 critique)
5,0 / 10 - Intéressant