ARK Survival Evolved, chasse aux dinosaures en monde ouvert et en réalité virtuelle

Le studio Wildcard (fondé par d'anciens développeurs de DC Universe Online, entre autres) annonce ARK Survival Evolved, un jeu de survie plongeant le joueur dans un vaste univers infesté de dinosaures et à explorer en réalité virtuelle.

ARK Survival Evolved, chasse aux dinosaures en monde ouvert et en réalité virtuelle

On le constate régulièrement, les jeux de survie sont populaire auprès des joueurs en ligne et quand il ne s'agit pas d'échapper à des cohortes de zombies affamés, il faut souvent survivre aux assauts de tribus primitives, voire de dinosaures. ARK: Survival Evolved se classe dans cette dernière catégorie.
Tout juste annoncé sur PC en attendant des versions consoles, le jeu place le joueur dans la peau d'un survivant ou d'une survivante, nu ou presque et échoué sur une île mystérieuse (un monde qu'on nous promet gigantesque et totalement ouvert) où le temps semble s'être arrêté. Le lieu est en effet peuplé de créatures aujourd'hui disparues, du dinosaure au dodo en passant par quelques dragons cracheurs de feu...
Le joueur devra survivre à cet environnement hostile (même si le jeu n'intègre pas de système de mort permanente), en évoluant seul ou en multijoueur sur des serveurs différents avec des réglages spécifiques, que ce soit avec le soutien des autres survivants (sur des serveurs dotés de moult options pour retrouver les autres joueurs) ou contre eux (le développeur espère un maximum de drama entre les survivants sur les serveurs PvP). Le développeur évoque un gameplay de combat qui pourrait être inspiré des Far Cry. On pourra quoiqu'il en soit ériger des structures et construire des campements, récolter de ressources ou encore fabriquer des outils (et équipements pour dinosaures) grâce à l'artisanat, entre autres.

Un écosystème dynamique

On le comprend derechef, l'univers de jeu tient une place toute particulière dans ARK. Selon le développeur (le studio Wildcard basé à Seattle), le jeu est conçu sur la base de l'Unreal Engine 4 et le monde se veut particulièrement vaste pour laisser une large place à l'exploration.

ark-ss_ceb6ef2634d295629c23b79d888caf3362e36dab.jpg
ark-ss_ffe9f0e2e23892f3bb6188e5a3eed0f60a08baf4.jpg

Peut-être davantage significatif, l'univers de jeu se veut surtout évolutif. D'après Jesse Rapczak (fondateur du studio Wildcard et directeur technique du projet -- après avoir travaillé un moment sur DC Universe Online chez feu Sony Online entre autres), toutes les créatures d'ARK évoluent « selon leur propre écosystème dynamique, s'inscrivent dans une hiérarchie de prédateurs et évoluent de façon autonome indépendamment des influences des joueurs ». Une composante importante puisque les joueurs seront amenés à chasser ces créatures (environ 60 espères différentes au lancement de l'accès anticipé) mais pourront aussi tenter de les capturer et de les apprivoiser -- incluant des dinosaures volants. Or ces interactions animales influenceront forcément les choix du joueur à la fois pour faire cohabiter l'ensemble de ses créatures (on imagine qu'une proie et un prédateur cohabiteront mal dans le jardin du survivant) et selon l'usage qui leur est destiné (« la paix ou la guerre », selon le développeur) : un escadron de ptérodactyles pour voler d'une région à l'autre, une meute de vélociraptors pour lancer des raids ou encore de lourds convois de brontosaures, entre autres.

Immerger le joueur grâce à la réalité virtuelle

Diplodocus

Et comme on sait que l'immersion est une composante importante des jeux de survie, le studio imagine derechef un jeu jouable à la première personne (une vue à la troisième personne optionnelle est prévue également notamment lorsqu'on chevauche un dinosaure) et de distribuer son jeu sur plusieurs plateformes afin de leur rendre jouable sur plusieurs supports : sur écran, mais aussi en réalité virtuelle grâce à un casque 3D.
Jesse Rapczak travaille depuis trois ans sur la réalité virtuelle et n'imaginait donc pas de ne pas exploiter ces technologies. D'ores et déjà, il précise que les versions PC, Mac et Linux d'ARK Survival Evolved ont vocation à exploiter les capacités de l'Oculus Rift (le casque 3D d'Oculus VR) alors que la version PlayStation 4 pourra être utilisée avec le Project Morpheus, le casque 3D de Sony.

On sera sans doute curieux de tester sur pièce et le studio Wildcard prévoit de livrer son jeu aux premiers dans le cadre d'un accès anticipé sur Steam pour 20 dollars) devant débuter dans « les toutes prochaines semaines » (le 2 juin prochain). Le jeu doit encore faire l'objet de nombreuses optimisations mais devrait sortir en version commerciale d'ici un an (en juin 2016, donc) concomitamment sur PC, Mac et Linux mais aussi PlayStation 4 et Xbox One.

Réactions (72)


Que pensez-vous de ARK ?

5 aiment, 2 pas.
Note moyenne : (7 évaluations | 1 critique)
5,7 / 10 - Assez bien

22 joliens y jouent, 33 y ont joué.