Yanis Varoufakis, économiste chez Valve, pressenti pour intégrer le prochain gouvernement grec

Insolite. Les économistes sont de plus en plus présents dans les économies virtuelles et en 2012, Gabe Newell recrutait le Grec Yanis Varoufakis pour créer une monnaie virtuelle sur Steam. Aujourd'hui, Yanis Varoufakis est pressenti pour rejoindre le prochain gouvernement grec.

Yanis Varoufakis, économiste chez Valve, pressenti pour intégrer le prochain gouvernement grec

Insolite. On le constate depuis les premiers MMORPG, les « économies virtuelles » de nos jeux suivant des schémas très similaires à l'économie réelle -- les développeurs de jeu sont eux aussi confrontés à des problématiques d'offre et de demande, d'inflation ou de création monétaire dans les mondes virtuels et les joueurs ont peu ou prou les mêmes comportements de consommateurs au sein d'une économie virtuelle que dans le monde réel. Raison pour laquelle, depuis déjà des années (et plus encore avec l'émergence de modèles économiques alternatifs), les exploitants de MMO ont recours de « vrais » économistes pour organiser et orienter les politiques économiques de leurs univers et plateformes en ligne -- on se souvient des études sur l'économie des mondes virtuels d'Edward Castronova dès le début des années 1990, encourageant l'un des pionniers du genre, CCP Games, à recruter Eyjólfur Guðmundsson, avant d'être rapidement suivi par nombre d'autres acteurs de l'industrie du jeu en ligne, notamment free-to-play.
Dans le lot, Valve s'était adjoint les services de Yanis Varoufakis dès 2012, pour analyser les comportements sociaux et économiques des joueurs et créer une monnaie virtuelle devant être utilisées sur la plateforme du développeur.

Le choix de l'économiste grec Yanis Varoufakis, contacté personnellement par le CEO Gabe Newell, n'était pas un hasard. Yanis Varoufakis est en effet un économiste iconoclaste (mais auteurs de nombreux ouvrages dont certains traduits en français), dont le champ d'étude porte notamment sur la crise européenne et plus particulièrement sur les relations entre l'économie grecque et l'économie allemande, bien avant que la dette de la première et la rigueur de la seconde ne fassent l'actualité : son étude de (l'impossible ?) balance des paiements entre les deux nations devait être mise à profit pour imaginer une monnaie commune utilisable dans les différents univers digitaux de Valve.
Aujourd'hui, les joueurs en ligne connaissent la prospérité de Valve. On ignore le rôle de Yanis Varoufakis dans cette réussite économique, mais l'économiste est très investi dans la politique de son pays (au sein du parti de gauche radicale Syriza qui vient de remporter les élections législatives grecques), et est manifestement aujourd'hui pressenti pour rejoindre le gouvernement actuellement en formation d'Alexis Tsipras (tout juste nommé premier ministre grec), en tant que ministre des finances. S'il est effectivement nommé, ce serait donc après avoir ses armes chez Valve et auprès des joueurs (entre autres, évidemment) que Yanis Varoufakis pourrait être amené à mettre en oeuvre la politique anti-austérité de Syriza. Saperlotte, le jeu en ligne est décidément au coeur des sujets de société et mène vraiment à tout. Avis aux joueurs en quête d'un plan de carrière.

Réactions (10)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Valve ?

41 aiment, 3 pas.
Note moyenne : (44 évaluations)
6,6 / 10 - Bien