Interview avec Bart Koenigsberg, eSports manager chez Hi-Rez

A l'occasion de l'EU Regional Championship à Cologne les 15 et 16 novembre, JeuxOnLine a rencontré l'une des principales forces motrices derrière le développement de la scène eSports de Smite, Bart Koenigsberg. Nous avions recueilli vos questions en amont sur nos forums, voici les réponses qu'il avait à nous apporter.

Note du reporter : une version sous titrée de la vidéo suivra sans doute bientôt, en fonction de la charge de travail

Interrogé sur le nombre de ligues actuellement en place et sur leurs volontés d'expansion, Bart confirme qu'il espère voir l'activité compétitive du nouveau serveur océanique (Australie/Nouvelle-Zélande) se développer, mais qu'il est aussi conscient que ça dépendra de la volonté des équipes de s'impliquer. Il confirme au passage l'intention de Smite de s'installer ailleurs, notamment en Asie, notamment en Corée et au Japon.

Quand on lui demande de préciser un peu plus, il explique qu'ils viseront aussi l'Asie du Sud-Est ( Malaise, Singapour) qu'il présente comme de gros foyers eSports, mais il mentionne aussi l'importance du marché russe. Ce sont leurs pistes de travail pour 2015 : il ne peut être affirmatif quant à l'arrivée plus ou moins rapide de Smite dans ses régions, mais ils y travaillent.

Poursuivant sur la future présence de Smite en Asie du Sud-Est et les choix en terme d'architecture des serveurs, Bart explique que le fonctionnement sera vraisemblablement similaire au modèle européen (avec des serveurs à Londres et Amsterdam), avec non pas un parc de serveurs par pays mais plusieurs parcs disséminés dans des pays stratégiques pour assurer une latence optimale, même si le Japon et la Corée auront leur propre infrastructure.

Tant qu'on en était à parler géographie, nous lui avons demandé à savoir pourquoi les zones EU et US bénéficiaient de deux spots qualificatifs là où la grande zone LatAm et le Brésil n'en avaient qu'un seul. Très logiquement, il nous explique qu'il existe un tournoi qualificatif pour chaque zone car il existe deux communautés bien distinctes, mais que ces deux équipes seront les représentants de l'Amérique du Sud, et il y aura donc bien deux représentants par continent. Il corrige d'ailleurs au passage une erreur faite dans l'énoncé de la question puisqu'il y aura bien deux équipes de Chine présentes, et non pas une.

Toujours en matière d'eSports, nous enchaînons sur une question sur la future version du jeu sur Xbox One et leur projet quant à la compétition sur ce nouveau support. Pour l'instant, ils se concentrent avant tout sur le polissage de la version du jeu pour la mettre dès que possible entre les mains des joueurs et qu'ils se pencheront ensuite sur la question de la compétition. Bart rappelle d'ailleurs que traditionnellement, il est bien moins difficile de trouver des équipes sur console que sur PC. Tout dépendra des sensations des joueurs, mais il serait étonné que la sauce ne prenne pas. Quand on lui demande si on peut espérer un premier tournoi console fin 2015/début 2016, il pense que la fourchette est tout à fait raisonnable.

Nous passons ensuite à des questions plus générales, avec notamment quelques chiffres qui peuvent indiquer la bonne santé de Smite : le jeu en est à plus de 6 millions de comptes créés, 40 à 60 équipes participent en moyenne à la Challenger Cup, avec 20 équipes actives tout au long de la saison, Hi-Rez a triplé son nombre d'employés sur les dernières années, il nous rappelle aussi le dernier chiffre de la cagnotte du championnat du monde qui s'élève maintenant à 1,4 millions de dollars.

En saisissant la balle au vol, nous l'invitons à nous présenter lui-même une des annonces exclusives de ce championnat, la récompense ultime pour les quelques joueurs qui se seront procurés l’intégralité de la collection de 21 objets du programme Odyssey, qui n'est autre qu'une apparence en jeu pour le dieu Tanathos, une apparence qui aura la particularité d'évoluer au cours de la partie, à mesure que le joueur gagnera en niveau.

Skin Thanatos angélique (extrait)
Skin Thanatos angélique (extrait)

Nous l'invitons à s'exprimer sur son ressenti vis-à-vis du développement de Smite au cours des dernières années, il nous avoue que chaque regard dans le rétroviseur invite à l'humilité, qu'il se rappelle encore ses débuts chez Hi-Rez, quand les prix offerts pour les tournois étaient considérés comme impressionnants quand ils atteignaient 10 000 $ et qu'il est heureux, maintenant, d'avoir les moyens de faire en sorte d'attirer toujours plus de monde, de joueurs, de partenaires, d'équipes sur son jeu. C'est le job de ses rêves et il n'en changerait pour rien au monde.

Enfin, pour conclure, nous posons la question du développement d'Hi-Rez à l'international, puisque la société américaine n'est toujours basée officiellement qu'à Atlanta, en Géorgie. A quand un bureau en Europe ? Bart ne peut nous répondre en détails, mais il confesse qu'il aime l'idée d'avoir une compagnie plus orientée vers l'international et que certains employés d'Hi-Rez sont déjà installés ici, comme Hinduman, le caster spécialiste de la scène européenne.

Merci encore à Bart 'Le Man' Koenigsberg pour nous avoir accordé de son temps et merci aux techniciens de l'ESL pour nous avoir prêté leur matériel si gentiment.

Réactions (10)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Smite ?

54 aiment, 13 pas.
Note moyenne : (67 évaluations | 6 critiques)
7,3 / 10 - Bien

101 joliens y jouent, 147 y ont joué.