Call of Duty - Advanced Warfare, un tournant attendu pour la série

L'éditeur Activision doit redonner un nouveau souffle à sa licence phare Call of Duty, mission confiée au studio Sledgehammer Games qui a désormais livré sa première copie.
Call of Duty - Advanced Warfare, un tournant attendu pour la série

Si la licence Call of Duty revient chaque année, les acteurs varient au fil des déclinaisons. Les studios Infinity Ward et Treyard se relaient depuis le premier épisode de la série en 2003 pour assurer aux adeptes des jeux de tirs leur dose d'action, entre campagne solo rythmée et modes multijoueurs rodés au fil des années. L'usure du temps et l'essoufflement des ventes depuis deux ans ont cependant conduit l'éditeur Activision à changer son fusil d'épaule.

Call of Duty - Advanced Warfare inaugure ainsi un cycle de développement désormais établi à trois ans (au lieu de deux) avec l'arrivée du studio Sledgehammer Games, le temps de parfaire sa copie et d'assurer le renouvellement de la série. Alors que plusieurs cabinets d'analystes prédisent une nouvelle érosion des ventes pour Advanced Warfare (situées entre 18 et 20 millions d'exemplaires selon R.W. Baird & Co), en se basant notamment sur les chiffres des précommandes et le changement de génération des consoles, le CEO d'Activision Publishing Eric Hirshberg se veut plutôt confiant. Ce nouvel épisode devrait selon lui faire mieux que son prédécesseur, comme annoncé sur le site Gamesindustry.biz. La baisse des précommandes s'expliquent en partie par les ventes numériques selon lui. Pour le problème de génération des consoles, il se veut contrebalancé par la possibilité pour les acquéreurs d'une version Xbox 360 ou PlayStation 3 de basculer gratuitement vers la nouvelle génération. Activision veut se donner les moyens d'inverser la tendance négative autour de Call of Duty, même si les qualités du jeu seront au final le meilleur argument de vente.

La proposition de Call of Duty - Advanced Warfare

Le nouvel épisode de Call of Duty transporte le joueur dans un futur situé après les années 2050, le temps de laisser à l'humanité le soin de développer de nouvelles technologies pour s'entretuer et régler ses problèmes pas si éloignés de ceux rencontrés aujourd'hui. La trame scénaristique se veut simple et efficace, sur fond de terrorismes et de conflits pour le profit des milices privées. L'argument de poids coté mise en scène se situe dans le choix des acteurs, Kevin Spacey et Troy Baker vont ainsi prêter leurs traits et leurs répliques pour des cinématiques encadrant la campagne solo d'une durée de 7 à 8 heures.

Coté gameplay, les avancées technologiques permettant aux joueurs de gagner en mobilité (et surtout en verticalité) au moyen d'un exosquelette. Call of Duty se cale ainsi efficacement sur la concurrence pour dynamiser son gameplay. Ces changements impactent aussi bien sur la campagne solo que les modes multijoueurs, tout en conservant les classiques de la série, entre accessibilité et compétition de haut niveau. Les premiers retours plutôt positifs pointent néanmoins quelques défauts, telle que l'intelligence artificielle ne tirant pas profit de ces fameuses avancées technologiques. Sans être une révolution, Call of Duty - Advanced Warfare reste une évolution dans la lignée des précédents épisodes. Il reste à voir si les joueurs seront suffisamment satisfaits pour que Call of Duty - Advanced Warfare soit considéré comme un réel tournant pour la licence, ou juste un épisode parmi d'autres.

Réactions (400)


Que pensez-vous de Call of Duty - Advanced Warfare ?

3 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (4 évaluations | 0 critique)
5,2 / 10 - Moyen