Streamers et streameuses prié(e)s de se rhabiller

Oui au streaming, non au striptease. C'est en substance le message qu'envoie Twitch aux streamers et streameuses un peu trop enclins à s'exhiber au lieu de présenter des jeux. La plateforme se dote d'un code vestimentaire.

Streamers et streameuses prié(e)s de se rhabiller

Si le streaming de jeu vidéo reste un simple loisir ludique et social pour bon nombre de joueurs, la tendance s'impose de plus en plus comme un phénomène de société, touchant un public de plus en plus large. Une popularité croissante qui s'accompagne parfois d'enjeux commerciaux et économiques croissants encourageant une course aux spectateurs ou aux appels aux dons. Pour atteindre l'objectif, certains misent sur leur talent de joueurs, d'autres sur leur capacité d'animateur... d'autres se veulent plus efficients et préfèrent mettre en avant ici une plastique avantageuse et des abdo saillants, là un décolleté plongeant dévoilé au travers d'angles de vues très étudiés -- encourageant au passage les appels aux dons. Et cette dernière catégorie chafouine manifestement Twitch.
Au regard du comportement de certains animateurs, la plateforme de streaming détaille en effet aujourd'hui son « code de conduite » (aux allures de code vestimentaire) devant définir les règles de bienséances à respecter sur ses ondes.
En vrac, on y trouve quelques peccadilles, comme le fait de ne pas exhiber de comportements autodestructeurs, de ne pas enfreindre la loi (« sérieusement, arrêtez » demande Twitch), d'éviter les propos racistes, sexistes, homophobes ou haineux, pas plus qu'il n'est bienséant de harceler ses petits camarades streamers ou encore de streamer des jeux sous NDA ou sexuellement explicites (pas de jeu pour adulte, pas de nude patch).

Mais ce qui retient surtout l'attention, c'est l'interdiction de s'exhiber à l'antenne. La plateforme se dit convaincue que les « nerds sont sexy », mais elle précise néanmoins que montrer le jeu plutôt que le joueur devrait rester la priorité. Lancer un stream « sans vêtement » ou avec des vêtements jugés « sexuellement explicites, en petite-tenue ou en maillot de bain », par exemple, est « interdit » que ce soit pour les streamers ou les streameuses. Et selon Twitch, si la retransmission est réalisée depuis une contrée particulièrement chaude (dans les sens du terme, évidemment), au point d'imposer de tomber la chemise ou de streamer en bikini, Twitch encourage les animateurs à cadrer leur webcam suffisamment haut sur le visage pour éviter toute infraction à la charte. Et le tour est joué.
Les mauvaises langues diront que Twitch risque là de perdre une bonne part de son trafic du seul fait de l'application de son code vestimentaire (les stars du porno reconverties dans le streaming génèrent chaque mois des dizaines de millions de vues sur la plateforme), d'autres y verront un recadrage bienvenu vers le coeur de cible de la plateforme (le jeu), en plus de contribuer aussi à assagir un brin les commentaires volontiers grivois ou survoltés parfois adressés à certains streamers et streameuses.

Réactions (252)


Que pensez-vous de Twitch ?

10 aiment, 2 pas.
Note moyenne : (12 évaluations)
6,0 / 10 - Assez bien