Jeux free-to-play et pratiques déloyales : Google remboursera 19 millions de dollars

Notamment sur plateformes mobiles, les micro-transactions au sein de jeux free-to-play sont parfois de nature à induire le joueur en erreur. Google revoit sa copie sur l'AppStore et remboursera les consommateurs lésés.

Jeux free-to-play et pratiques déloyales : Google remboursera 19 millions de dollars

Depuis quelques mois, les modèles économiques à base de microtransactions (notamment dans l'industrie du jeu mobile) sont dans le collimateur des autorités anglo-saxonnes. Elles s'interrogent en effet sur les pratiques commerciales des géants du secteur face à la recrudescence d'usagers se plaignant notamment de constater des achats in-game validés, bien que non expressément consentis et dans le cadre de jeux présentés comme étant gratuits.
Avoir déjà ciblé Apple en janvier dernier et obtenu un accord permettant le remboursement de 32,5 millions de dollars aux utilisateurs de l'AppStore, la Federal Trade Commission (qui contrôle les pratiques commerciales aux Etats-Unis) vient d'arracher un accord similaire auprès des Google, qui remboursera « au moins 19 millions de dollars » aux utilisateurs de Google Play.

La Commission reprochait notamment à Google son système de micro-transactions. Lancé en 2011, il entretenait par exemple une certaine « confusion entre achats en monnaie du jeu et achats en devises réelles » ; permettait initialement de valider des achats d'un clic sans confirmation par la saisie d'un mot de passe ; et même après modification de ce mécanisme mi-2012, la saisie unique du mot de passe permettait de valider automatiquement tout achat pendant 30 minutes.
Des mécanismes commerciaux considérés comme déloyaux et de nature à induire l'utilisateur en erreur et, si l'on en croit la plainte, dont Google avait manifestement conscience. Selon les salariés du groupe, ces « achats non autorisés » qualifiés de « fraude amicale » ou « fraude familiale », étaient la principale cause de demandes de remboursement par les utilisateurs, que le groupe réorientait vers les développeurs de l'application concernée et non vers son propre service contentieux.
Aujourd'hui, Google a modifié ces pratiques : un « accord exprès et informé » est demandé pour chaque transaction (on sait par ailleurs que les appareils mobiles sont tous dotés d'outils de contrôles parentaux permettant de paramétrer les accès aux boutiques in-game -- pour peu qu'il soit correctement configuré par l'utilisateur) et le groupe s'est donc engagé à rembourser les utilisateurs débités pour des achats non autorisés. Les consommateurs concernés seront tous contactés individuellement « sous quinze jours » en vue d'un « remboursement rapide ».

Réactions (17)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Google, Inc. ?

6 aiment, 0 pas.
Note moyenne : (7 évaluations)
5,5 / 10 - Assez bien