Impressions sur War Thunder, une affaire qui roule

L'intégration de Ground Forces marque l'arrivée des tanks sur les champs de batailles de War Thunder, de quoi donner une nouvelle dimensions au titre de Gaijin Entertainment.

Impressions sur War Thunder, une affaire qui roule

Il fut un temps où War Thunder : World of Planes se cantonnait aux combats aériens. Son développeur a depuis de nouvelles ambitions pour son MMO, désirant conjuguer les combats dans les airs à ceux sur terre et sur la mer. Les navires sont encore dans les chantiers navals de Gaijin Entertainment, c'est donc cette fois seulement aux tanks de rentrer en scène pour rejoindre les chasseurs et autres bombardiers.

Les pilotes d'avion sur War Thunder sont habitués de longue date à dégommer sous la forme d'objectifs les cibles au sol. Jusqu'alors dirigées par une IA, ces dernières seront désormais en partie (des bots augmentent les effectifs) contrôlées par des humains plus ou moins intelligents. Si tout le monde ne joue pas forcément dans les règles de la stratégie militaire, on aura au moins le plaisir de dégommer un joueur.

Autre nouveauté d'autant plus intéressante, ce même joueur peut ensuite monter à bord de son chasseur pour se faire vengeance, ou bien basculer sur un engin antiaérien pour se transformer en prédateur. Sinon, il faudra remonter dans un tank en s'assurant de rester à couvert et en serrant les fesses, au risque d'entendre un long et mortel sifflement symptomatique d'un explosif venant tester la résistance du blindage de son tank. 

Un pari risqué

Mêler des avions et des tanks sur une carte permet de donner une autre dimension à War Thunder, tout en multipliant les risques de frustration pour un genre déjà sous haute tension. C'est ainsi la force et la faiblesse d'un pari risqué de Gaijin Entertainment, l'immersion pour un équilibrage sur le fil du rasoir. Conducteur d'un T-50 soviétique uniquement par patriotisme et non pas pour les qualités de ce tank, je ne vais seulement aborder la question de l'équilibrage des véhicules qui sera un éternel débat au fil des mises à jour.

T-50

Par contre, le fil des parties peut prendre des tournures plus ou moins cocasses quand dans l'image ci-contre, j'éprouve un sentiment de solitude voyant la plupart de mes alliés dans les airs. Et à l'inverse, se dire que son avenir se joue dans les airs en voyant des appareils s'enflammer et exploser au-dessus de ma tête renforce incroyablement l'immersion. Bien porté par des graphismes et une ambiance sonore à la hauteur du conflit, War Thunder souffre encore de quelques accros, notamment parfois au niveau de la localisation des sons.

Difficile

L'accessibilité reste un point encore à éclaircir sur War Thunder. Ses trois modes de jeu (de l'arcade à la simulation) ne sont pas encore tous accessibles pour les batailles mêlant les tanks et les avions. Le débutant devra donc se confronter directement au mode historique, sans indicateur visuel indiquant si il a une chance de réellement toucher sa cible. Si les dégâts sont localisés sur les avions permettant d'abattre plus ou moins rapidement sa cible, venir à bout d'un tank est une toute autre histoire. On peut ainsi très bien voir son obus rebondir à plusieurs reprises sur le blindage du tank adverse juste devant soi, tout en se faisant dégommer à deux kilomètres par un troisième luron.

L'apprentissage sur War Thunder se fera dans la douleur, il faudra rapidement acquérir les munitions adéquates aux différentes situations, en fonction de la distance et du tank en face. Entrainer son équipage sera également nécessaire, notamment la vitalité au risque de voir son canon ne pas se charger suite à un impact trop important dans sa tourelle. Les trente secondes pour que le membre d'équipage se rétablisse seront forcément mortelles.

War Thunder est finalement un titre unique, qui va mêler plusieurs genres pour former un tout qui demande encore à se roder. Les joueurs Playstation 4 et PC sont d'ailleurs dans le même sac, partageant les mêmes serveurs. Je n'ai fait que survoler la partie aérienne, déjà particulièrement rodée, de War Thunder pour me concentrer sur les tanks désormais de sortie. Je vais d'ailleurs enchainer quelques parties pour l'occasion, à moins de me faire rapidement dégommer par des ennemis hors de ma portée.

Réactions (17)


  • En chargement...

Que pensez-vous de War Thunder ?

54 aiment, 15 pas.
Note moyenne : (69 évaluations | 4 critiques)
5,1 / 10 - Moyen

65 joliens y jouent, 91 y ont joué.