Oculus VR débauche Atman Binstock, Michael Abrash, Aaron Nicholl

Fort des deux milliards de dollars investis par Facebook, le studio Oculus VR renforce ses équipes et débauche les spécialistes de la réalité virtuelle qui travaillaient chez Valve -- malgré les menaces de mort des joueurs.

Oculus VR débauche Atman Binstock, Michael Abrash, Aaron Nicholl

La semaine dernière, Facebook investissait deux milliards de dollars dans l'acquisition du studio Oculus VR et ses technologies de réalité virtuelle. Depuis lors, les réactions sont nombreuses et parfois virulentes : selon Palmer Luckey qui réagissait hier sur Reddit, le studio s'attendait certes à des « réactions négatives », mais pas à une telle déferlante, évoquant des cas de harcèlement téléphonique et des menaces de mort adressées aux salariés d'Oculus VR et leur famille -- les joies de l'Internet « toxique », sans doute.

Un comportement qui, à l'évidence, ne rebute pas les spécialistes de la réalité virtuelle, manifestement prompts à intégrer les équipes d'Oculus VR. Les fonds de la récente opération financière servent apparemment à renforcer les équipes du jeune studio Oculus VR, qui débauche à tour de bras chez la concurrence, et notamment chez Valve.
On avait déjà noté qu'Atman Binstock (anciennement ingénieur en chef en charge de la réalité virtuelle chez Valve) et Michael Abrash (une figure de l'innovation technologique et notamment de la réalité virtuelle, également en poste chez Valve) avaient rejoint Oculus VR. On apprend aujourd'hui qu'Aaron Nicholls suit le même chemin -- et apporte donc son profil de concepteur de jeux au studio Oculus VR (avant d'avoir travaillé chez Valve, il avait ses armes sur Gears of WAR, Halo 3 ou encore Jade Empire dans le giron de Microsoft). Des compétences pour concevoir les programmes de demain qui exploiteront les technologies d'Oculus VR ? Sans doute.


  • En chargement...

Que pensez-vous de Oculus VR ?

34 aiment, 16 pas.
Note moyenne : (50 évaluations)
5,5 / 10 - Assez bien