Le free-to-play voit son avenir sur consoles

Le free-to-play est entré dans les moeurs des joueurs PC ou mobiles et de plus en plus aussi des joueurs consoles. Les joueurs sur PS4 dépensent déjà plus que les joueurs PC dans les jeux gratuits.

Le free-to-play voit son avenir sur consoles

C'est une évidence, le free-to-play est très largement entré dans les moeurs vidéo ludiques des joueurs en ligne et s'impose aujourd'hui comme le modèle économique dominant sur plateformes mobiles. De toutes évidences, la tendance est moins claire sur consoles où la vente de boîtes de jeu reste la norme.
Et si les modèles free-to-play n'ont pas que des adeptes (la gratuité peut parfois s'avérer très chère), ils trouvent aussi de plus en plus leur place sur consoles -- au même rythme que le développement du jeu en ligne sur les plateformes de salon. C'est le constat présenté par Sarah Thomson, en charge du free-to-play sur PlayStation chez Sony, dans le cadre de la GDC 2014 de San Francisco.

On sait Sony plutôt volontaire en matière de free-to-play sur PlayStation 3 et PlayStation 4. Les deux plateformes accueillent ainsi déjà plusieurs titres (le MMOFPS de CCP, Dust 514, le shooter Warframe ou encore le MMO de super héros DC Universe Online) et en promet déjà d'autres prochainement, comme PlanetSide 2 ou EverQest Next. Et le constructeur ne compte pas manifestement pas s'arrêter là.
Selon Sarah Thomson, le revenu moyen par utilisateur payant (le fameux ARPPU qui mesure le niveau de dépense dans un jeu gratuit) sur PlayStation 3 est déjà semblable à celui enregistré par les jeux free-to-play distribués sur PC. Et il apparait que les joueurs sur consoles sont aussi plus investis et plus enclins à dépenser que sur toutes autres plateformes (smartphones inclus).
Même tendance sur PlayStation 4 : si la base de joueurs est moindre (la console est récente, mais offrant donc un potentiel de croissance plus élevé), l'ARPPU y est déjà supérieur à celui enregistré sur PS3. Sony fonde ainsi de hautes ambitions sur sa nouvelle console, notamment au regard de l'engouement des joueurs de PS4 pour le jeu en ligne : 90% des joueurs ont activé la connexion Internet de la console et 80% téléchargent déjà régulièrement du contenu en ligne. Sur six millions de consoles déjà vendues, on prend la mesure du potentiel que représentent à la fois le marché des consoles pour l'industrie du jeu free-to-play et inversement, le marché du jeu en ligne jeu free-to-play pour les constructeurs de consoles. Et parallèlement, on comprend sans doute mieux aussi pourquoi les développeurs de MMO imaginent des titres, des mécaniques de gameplay ou encore des interfaces susceptibles d'être aisément portés sur consoles.

Réactions (26)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Sony Interactive Entertainment ?

11 aiment, 2 pas.
Note moyenne : (15 évaluations)
5,7 / 10 - Assez bien