John Carmack explique son départ d'id Software

Fondateur du studio id Software, John Carmack l'a néanmoins définitivement quitté en novembre dernier pour se consacrer à ses activités au sein de la société Oculus VR. Il revient sur les raisons de ce départ.

John Carmack explique son départ d'id Software

Fondée en 1991 par John Carmack, John Romero, Tom Hall et Adrian Carmack, le studio id Software va réaliser des jeux emblématiques tels que Wolfenstein 3D, Doom et Quake. L'empreinte sur les FPS sera si importante que le genre sera longtemps nommé doom-like. Quelques jeux et moteurs graphiques (notamment l'id Tech) plus tard, le studio est racheté par ZeniMax Media en 2009.

Indissociable d'id Software, John Carmack va pourtant en août 2013 rejoindre le studio Oculus VR en tant que directeur technique. Il était convenu à l'époque que John Carmack conserverait en parallèle son rôle au sein d'id Software, c'était du moins le discours du coté de l'éditeur Bethesda, filiale de ZeniMax. Cette situation ne fera illusion que quelques mois, avant que John Carmack rejoigne à plein temps Oculus VR.

Dans un entretien accordé à USA Today, le programmeur et féru de technologie explique finalement ce choix. Souhaitant se plonger dans la réalité virtuelle, il devra essuyer un refus de son éditeur quand il s'agira de rendre compatible avec cette nouvelle technologie certains titres, dont un certain Doom 4. Si « Cela aurait été une grande victoire » pour lui, la défaite le conduira à ne pas renouveler son contrat, sachant qu'il n'aurait pas l'opportunité de travailler sur la réalité virtuelle chez id Sotfware.

La réalité virtuelle fait visiblement encore peur à certains. Il reste à voir comment cette nouvelle technologie se démocratisera auprès des joueurs, mais aussi des éditeurs. L'intérêt suscité par l'Oculus Rift doit se concrétiser par un matériel au prix abordable, mais aussi des jeux d'envergure. John Carmack peut y contribuer, l'avenir nous dira comment.

Réactions (14)


  • En chargement...