Stefan Ljungquist dévoile Deadbreed, son « MOBA sombre et hardcore »

Le MOBA attise la convoitise des géants du jeu vidéo mais inspire aussi les développeurs indépendants. Deadbreed s'approprie les codes du genre et y injecte un gameplay de RPG dans un univers sombre et hardcore.

Stefan Ljungquist dévoile Deadbreed, son « MOBA sombre et hardcore »

Si le MOBA a le vent en poupe et attise la convoitise des géants de l'industrie du jeu vidéo, le genre inspire aussi les développeurs indépendants - comme Stefan Ljungquist, qu'on a connu notamment comme directeur créatif de Just Cause et aujourd'hui à la tête d'une équipe indépendante qui entend manifestement rafraichir le genre avec Deadbreed.

« Je voulais jouer à un MOBA dans lequel j'aurai pu personnaliser totalement l'apparence de mon héros, mais plus important encore, dans lequel j'aurai pu personnaliser ma façon de jouer ce héros. Mais je n'en ai pas trouvé. En parlant avec des amis, j'ai pris conscience que je n'étais pas le seul à attendre ceci, donc j'ai décidé de réaliser un tel jeu. C'était en outre l'occasion de réaliser un MOBA reposant un thème plus sombre qu'à l'accoutumé, destiné au hardcore gamers que nous sommes, et d'y ajouter quelques éléments piochés dans le gameplay des RPG. Après une dizaine d'années à réaliser des jeux d'action AAA sur consoles, ça fait du bien de revenir à nos racines. C'est sympa de faire à nouveau des monstres. »
Domini - mage

À cette heure, peu de détails sont communiqués sur Deadbreed, mais le jeu entend opposer des équipes de trois héros (contrôlés par des joueurs ou l'intelligence artificielle) que les joueurs pourront donc largement personnaliser. Chaque personnage dispose de capacités spécifiques qui lui sont propres mais affiche un gameplay qui dépend aussi de l'équipement porté (pouvant en faire un mage, un archer ou un guerrier selon les armes et artéfacts utilisés). Et pour pimenter les parties, le développeur promet des cartes personnalisables, mâtinées de donjons ou de quêtes PvP, ou encore la possibilité de choisir une Sentinelle au sein d'une équipe qui deviendra un boss d'envergure en fin de partie et devra opposer un certain challenge à l'équipe adverse.

Deadbreed devrait être lancé dans le courant de l'année sur PC et en free-to-play. D'ici là, le jeu se dévoile (un peu) sur un site officiel et espère obtenir le soutien des joueurs dans le cadre d'une campagne Steam Greenlight, afin que le jeu soit distribué aussi sur la plateforme de Valve.

Réactions (15)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Deadbreed ?

0 aime, 0 pas.
Note moyenne : (1 évaluation | 0 critique)
5,0 / 10 - Moyen

Aucun jolien ne joue à ce jeu, 1 y a joué.