L'avenir d'Atari s'éclaircit pour un temps

L'avenir de la société Atari était suspendu à une décision de la justice américaine. Le plan de sortie de faillite proposé par la maison mère française a finalement été accepté.

En janvier dernier, la branche américaine d'Atari se déclarait en redressement judiciaire, afin de faire scission avec sa maison mère française. Sous couvert du Chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites, une longue procédure judiciaire s'est engagée pour déterminer la survie du groupe et le règlement de ses créances. Selon le Wall Street Journal, le plan de sortie de cette procédure proposé par la maison mère Atari SA (anciennement Infogrames) a finalement été accepté par la justice et les créanciers.

Dans les grandes lignes, il s'agit d'éponger une partie de la dette du groupe auprès de ses différents créanciers en l'échange de plusieurs versements sur les trois années à venir. Les créanciers publics seraient remboursés complètement, au contraire des porteurs de créances sans sûretés. Une partie des fonds proviennent de la dernière vente aux enchères des licences de l'éditeur. Wargaming a par exemple fait l'acquisition de la licence Total Annihilation en juillet dernier.

Cette acquisition est loin d'être unique et l'éditeur Atari ne cesse de se réduire comme une peau de chagrin au fil des années. L'avenir pour Atari se dessine notamment vers les jeux sur plateformes mobiles et l'exploitation des licences historiques restantes. Il faudra par contre attendre un retour aux bénéfices pour réellement envisager l'avenir sereinement.


  • En chargement...

Que pensez-vous de Atari ?

4 aiment, 3 pas.
Note moyenne : (7 évaluations)
5,3 / 10 - Moyen