Des résultats portés par Diablo III sur consoles et Blizzard se diversifie plus que jamais

Blizzard publie ses comptes trimestriels, portés notamment par le lancement de Diablo III sur console. Le développeur mise sur l'accessibilité de ses anciens titres et la diversité des nouveaux (HearthStone et Heroes of the Storm).

Des résultats portés par Diablo III sur consoles et Blizzard se diversifie plus que jamais

Dans la foulée de sa maison-mère Activision Blizzard (on l'évoquait dès hier), Blizzard Entertainment publie également ses résultats financiers du troisième trimestre 2013, marqués notamment par une volonté de diversification de ses activités -- et quand bien même le président Mike Morhaime s'avère peu prolixe devant la presse financière, réservant manifestement ses annonces pour la BlizzCon (qui ouvrira ses portes demain à Anaheim, en Californie).
Au cours du trimestre, Blizzard enregistre quoiqu'il en soit un chiffre d'affaires de 282 millions de dollars pour un résultat opérationnel de 88 millions, respectivement en baisse de 32% et 48% par rapport au même trimestre en 2012 (dont les résultats étaient néanmoins dopés par les ventes de l'extension Mists of Pandaria), mais meilleurs qu'au deuxième trimestre de cette année (un chiffre d'affaires en progression de 25,9% pour un résultat net en progression de 46,7%). Et si les chiffres progressent nettement d'un trimestre à l'autre, selon Mike Morhaime, c'est notamment grâce à la diversification des activités de Blizzard.

siege-of-orgimmar-large.jpg
Gnome vs Orc

D'abord, « pour la première fois depuis des années », Blizzard renoue avec les consoles de salon et lançait Diablo III sur PS3 et Xbox 360 en septembre dernier. « Accueil très positifs des joueurs » selon le président, qui constate la même réponse à l'annonce de la fermeture de l'hôtel des ventes en argent réel prévue pour mars prochain (là encore, une attente des joueurs selon le CEO), et de la prochaine extension du RPG d'action, Reaper of Souls, attendue l'année prochaine sur PC et PS4 (on nous promet des révélations lors de la BlizzCon). Une attention accrue pour la licence qui se traduit quoiqu'il en soit en chiffres : « plus de 14 millions de copies de Diablo III » écoulées depuis son lancement.
Même volonté d'ouverture concernant World of Warcraft. Le MMORPG de Blizzard perd certes 100 000 abonnés supplémentaires en un trimestre, mais reste le « MMO le numéro 1 » fort « d'environ 7,6 millions d'abonnés » dans le monde à ce jour (sans précision quant à leur répartition géographique). On constate par ailleurs que le coût d'exploitation du MMO baisse drastiquement : faut-il y voir une conséquence de la politique de fusion des serveurs nord-américains et européen ? Mike Morhaime préfère l'expliquer par une optimisation du support client (les joueurs disposent dorénavant de plus d'outils leur permettant de solutionner eux-mêmes leurs problèmes, sans avoir à contacter les équipes de Blizzard). Le président met quoiqu'il en soit l'accent sur le contenu : le MMO accueille un nouveau raid destiné aux vétérans (le Siège d'Orgrimmar) et intègre de « nouveaux mécanismes permettant une meilleure accessibilité pour les nouveaux joueurs » (les raids s'adaptent au nombre de joueurs pour faciliter la composition de groupes). Et de préciser que le studio « consacre plus de ressources que jamais au développement de contenu de World of Warcraft pour lui assurer une longue et heureux vie ».
Blizzard s'ouvre également au jeu free-to-play avec HearthStone. Mike Morhaime souligne « l'incroyable engouement » suscité par le jeu en ligne de cartes à collectionner (HearthStone serait l'un des titres streamés sur Twitch parmi les plus populaires) et si la bêta fermée fait actuellement l'objet d'optimisations, le jeu s'annonce « en route pour la bêta ouverte ».
Fort de cette expérience, Blizzard ne compte manifestement pas s'arrêter en si bon chemin : le développeur dévoilait récemment le titre définitif de Heroes of the Storm, prochain titre free-to-play dont on nous promet qu'il se dévoilera plus en détails lors de la BlizzCon.

Entre ses titres historiques (Diablo III ou World of Warcraft) manifestement toujours populaires et ses licences emblématiques remises au goût du jour (l'univers de Warcraft recyclé dans HearthStone ou ses personnages phares dans Heroes of the Storm), Blizzard esquisse de toutes évidences un avenir dense et plutôt solide. On devrait en avoir un aperçu un peu plus précis lors de la BlizzCon, fort d'un « catalogue plus riche que jamais » - dixit Mike Morhaime.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Blizzard Entertainment ?

77 aiment, 47 pas.
Note moyenne : (127 évaluations)
5,7 / 10 - Assez bien