Corée du Nord : l'espion qui jouait (pour paralyser la Corée du Sud)

Le MMO est une institution en Corée du Sud et donc un point de vulnérabilité que peut utiliser la Corée du Nord. Le régime de Kim Jong-un infiltre ses agents chez les développeurs de MMO free-to-play pour lancer des cyber-attaques contre son voisin du sud.

Corée du Nord : l'espion qui jouait (pour paralyser la Corée du Sud)

On connait les tensions qui existent entre la Corée du Nord totalitaire de Kim Jong-un et son voisin du sud, qu'on présente comme la patrie du jeu en ligne. Des tensions qui s'expriment régulièrement sur la scène politique internationale, mais aussi en ligne, au travers de MMO.
Ainsi, si l'on en croit les très sérieux Washington Post ou les blogs du Wall Street Journal, la Corée du Nord chercherait à infiltrer ses agents au sein des studios de développement de jeux sud-coréens (les faisant passer pour des programmeurs bon marché), afin d'introduire des malewares dans le code des MMO free-to-play. Objectif de la manoeuvre : entretenir une guerre numérique en collectant des IP et en utilisant les machines de joueurs sud-coréens pour lancer des attaques massives en déni de service (DDOS) sur les infrastructures stratégiques de Corée du Sud.
L'agent nord-coréen et l'entrepreneur sud-coréen qui distribuait le jeu (sans qu'on sache s'il en connaissait l'origine) ont été arrêtés et aujourd'hui, les autorités de Corée du Sud invitent très sérieusement les joueurs locaux à la prudence - en mettant à jour anti-virus et pare-feu, voire en formatant leur disque dur en cas de doute persistant.

En attendant que les James Bond sud-coréens troquent leur walther PPK contre des manettes de PS3, ces tentatives d'intrusions dans les jeux en ligne free-to-play (une « cible idéale » selon les experts tant ils sont populaires en Corée du Sud et téléchargés à des millions d'exemplaires) sont prises très au sérieux par les autorités locales.
Déjà en 2011, les MMO sud-coréens avaient été la cible de Pyongyang et en juin dernier, quelque 100 000 ordinateurs de joueurs avaient déjà été infectés et utilisés pour paralyser l'aéroport Incheon International (le principal aéroport de Corée du Sud, le dixième d'Asie), alors qu'en mars, plusieurs réseaux de télévision étaient contraint de cesser d'émettre à cause d'actes de « cyber-terrorisme » imputés à la Corée du Nord.
On savait déjà que les MMO pervertissent la jeunesse ou au contraire sont utilisés pour lui inculquer des valeurs morales, et qu'ils servent régulièrement à l'entrainement tactiques de militaires. Ils deviennent aujourd'hui aussi une menace terroriste. À l'évidence, il conviendra donc de lancer sa prochaine partie avec toute la circonspection de rigueur.

Réactions (17)


  • En chargement...