Dossier - De la stratégie « open world » et « tout-en-un » d'Ubisoft

Il y a trois ans, Ubisoft accusait un vrai retard en matière de jeu en ligne. Aujourd'hui, le groupe multiplie les titres et intègre des composantes open world, online et multijoueur à tous ses jeux. Décryptage avec Thomas Painçon.

Dossier - De la stratégie « open world » et « tout-en-un » d'Ubisoft

Longtemps, Ubisoft a accusé un vrai retard en matière de jeux en ligne (et free-to-play). Il y a trois ans, le groupe faisait alors drastiquement évolué sa stratégie et consacre aujourd'hui 25% de ses ressources au digital, multiplie les initiatives online sur PC mais aussi sur consoles et jusque dans ses blockbusters. Au point qu'aujourd'hui, de Far Cry 3 à Assassin's Creed, Watch Dogs ou The Division ou encore le jeu de courses The Crew, tous les titres d'Ubisoft reposent sur des univers ouverts, online et évolutifs, voire persistants, et intégrant au moins une composante multijoueur.
Ce n'est pas un hasard mais une stratégie arrêtée au sommet du groupe visant à produire des jeux « tout-en-un » : des mondes dans lesquels intégrer des expériences de jeux particulièrement variées, solos ou multijoueurs, coopératives ou compétitives, narratives, ouvertes ou linéaires, sur PC, consoles et plateformes mobiles, qui empruntent aux codes du MMO en s'exonérant de ses contraintes (et de son image très connotée). Une approche décryptée par Thomas Painçon, directeur marketing en charge du digital chez Ubisoft et que nous avons rencontré récemment dans le cadre des Digital Days, et qui y voit l'un des avenirs possibles du jeu en ligne, voire du MMO.

  • De la stratégie digitale d'Ubisoft, ou comment rattraper son retard grâce à des studios laboratoires
    Pour rattraper son retard en matière de jeu en ligne, Ubisoft s'est notamment appuyé sur le studio Blue Byte (entre autres) et une stratégie très itérative, faite de tests, de réussites et d'échecs, pour ensuite les partager au sein des 26 studios du groupe à travers le monde et identifier une série de bonnes pratiques déclinées dans tous les jeux de l'entreprise - lire la suite ;
  • Des mondes ouverts pour les séduire tous
    Une stratégie qui se décline jusque dans les blockbusters d'Ubisoft, conçu peu ou prou sur le même modèle : des mondes ouverts offrant des expériences diverses aptes à séduire tous les profils de joueurs et surtout d'évoluer durablement dans le temps pour s'adapter au gré des comportements - lire la suite ;
  • Vers quel avenir, pour quelle définition du MMO ?
    Dans ce contexte, y a-t-il encore réellement une place en Occident pour le MMO traditionnel tel qu'on le connaissait il y a quelques années ? Il faut manifestement repenser les modèles et Ubisoft (s')imagine d'ores et déjà un avenir « multi canal » sur des plateformes multiples mais aussi au travers de formats très variés. Le groupe développe des jeux vidéo, mais s'affirme de plus en plus comme un concepteur de loisirs, lorgnant vers le cinéma ou la télévision pour imaginer des adaptations, déclinaisons et des synergies (notamment par le biais de retransmissions vidéo ludique) - lire la suite.

Et si la stratégie du groupe français ne laisse pas totalement indifférent, elle porte manifestement ses fruits au moins en termes économiques puisque Ubisoft est aujourd'hui le troisième groupe vidéo ludique occidental derrière Activision Blizzard et Electronic Arts.

Source : http://www.jeuxonline.info/article/12745/strategie-open-world-ubisoft

  • En chargement...

Que pensez-vous de Ubisoft Entertainment ?

19 aiment, 17 pas.
Note moyenne : (36 évaluations)
4,9 / 10 - Moyen