La lutte contre les bots et un nouveau modèle économique pour RuneScape

Quand un jeu en ligne possède une économie, il y aura toujours une personne plus ou moins automatisée pour vous proposer du virtuel en échange d'argent réel. RuneScape n'échappe pas à la règle et le studio Jagex veut lutter contre cette pratique en proposant un nouveau type d'échange entre joueurs.

La lutte contre les bots et un nouveau modèle économique pour RuneScape

Précurseur dans le domaine du MMORPG sur navigateur, le studio Jagex tente de pérenniser le succès de son titre RuneScape en le faisant évoluer au fil des années. Populaire, le titre est accessible en free-to-play mais nécessite un abonnement pour une expérience complète. A l'instar de la plupart des jeux en ligne, RuneScape est touché par des activités malhonnêtes, où certains vont tâcher de tirer profit de l'économie virtuelle pour générer des revenus bien réels.

On a connu à une époque la légende, avec une part de réalité, des « chinois » travaillant pour vendre ensuite des objets et de la monnaie virtuels en échange d'argent réel. Le phénomène a pris ensuite une toute autre ampleur avec l'arrivée des bots, où comment jouer et récolter des ressources sans regarder son écran, faisant basculer l'économie de nombreux jeux par manque de vigilance des développeurs ou des exploitants. Sur ce registre, le studio Jagex annonce avoir lancé cette année un nouveau système de surveillance avec le BotWatch, concernant également les transactions d'argent. En terme de chiffre, cela représente depuis janvier dernier 1,1 millions d'infractions relatives aux comptes de trafiquants d'argent réel traitées, 3 trillions en pièces d'or et objets retirés et la suppression permanente de 90% des bots présents dans le jeu. Il serait intéressant de savoir comment sont déterminés les 10% restant, vu que l'on ne met pas la main dessus.

Mais après le volet répressif, le studio Jagex s'est rendu à l'évidence, la demande est toujours bien présente et certains joueurs tiennent à acheter des biens virtuels. Pour tenter de remédier au passage par un tiers, RuneScape voit donc l'introduction des « Bons d'échange ». Ainsi, un joueur va déterminer la valeur des ressources du jeu et proposer de les échanger contre des avantages, dont du crédit d'abonnement. On peut retrouver un système comportant quelques similitudes sur Eve Online où les PLEX, servant à régler l'abonnement, peuvent être achetés avec de l'argent réel puis revendus dans le jeu contre de la monnaie virtuelle. Le temps déterminera si ce système de libre-échange permet de faire diminuer la part de l'économie parallèle, avec ses nombreux risques (vols de compte, arnaques, perturbation de l'économie) de RuneScape. Dans tous les cas, le bon d'échange amène la possibilité de régler l'abonnement de RuneScape en jouant. On tient peut-être un free-to-play.


  • En chargement...

Que pensez-vous de RuneScape ?

54 aiment, 17 pas.
Note moyenne : (78 évaluations | 7 critiques)
5,1 / 10 - Moyen

47 joliens y jouent, 147 y ont joué.