RockStar précise GTA Online et confirme son modèle économique

Le 1er octobre, le studio RockStar lancera GTA Online. Le développeur s'y prépare, multiplie les serveurs et précise le contenu de cette version online, tout comme son modèle économique à base de vente de GTA$.

RockStar précise GTA Online et confirme son modèle économique

Après le lancement tonitruant de Grand Theft Auto V, le studio Rockstar se prépare à ouvrir ses serveurs le 1er octobre prochain à l'occasion de la sortie de GTA Online, la déclinaison multijoueur et en ligne du jeu d'action. Tous les joueurs de MMO le savent : les premiers jours d'exploitation d'un jeu en ligne sont toujours laborieux tant les serveurs sont pris d'assaut (a fortiori au regard de l'engouement suscité par GTA V) et sur son blog officiel, RockStar assure se préparer à la déferlante en multipliant les serveurs. On jugera sur pièce le moment venu, d'autant que le studio assure vouloir rester à l'écoute des joueurs (un tel jeu en ligne est « tout nouveau » pour le développeur et les impressions des joueurs influenceront, nous dit-on, son évolution).

Nuit
GTA V

RockStar en profite tout autant pour récapituler les fonctionnalités disponibles dans cette déclinaison online. En vrac, on profitera de l'univers ouvert, par exemple pour y faire des courses sauvages de bolides dans les rues de Los Santos ou en participant à des Rallies (deux joueurs, pilote et copilote, collaborent alors aux volants d'un véhicule) ; on pourra s'y adonner à diverses activités sportives (la brochure promet des parties de tennis, des tournois de golf ou encore du base jump) et les malandrins « se confronteront à la loi » en braquant des camions, en pillant des boutiques ou en acceptant des jobs ou missions plus ou moins licites.
De quoi améliorer sa Réputation de truand et accumuler des montagnes de cash grâce à ses activités criminelles... ou en fréquentant la boutique du jeu.

On se souvient en effet que voici quelques jours, des joueurs découvraient les projets de monétisation du studio Rockstar Games qui confirme aujourd'hui son modèle économique : GTA Online s'appuie bien sur des micro-transactions et le studio se propose aussi de vendre des « GTA$ » (une monnaie du jeu) contre quelques vrais dollars.
Selon le développeur, « la Réputation s'acquière au travers de tous les exploits réalisés en ligne dans GTA Online », aidant à progresser, à débloquer de nouvelles fonctionnalités, armes et autres contacts criminels, alors que le cash ouvre la voie des menus plaisirs criminels : voitures, vêtements, armes à feu, et RockStar assure que ce cash pourra être accumulé « rapidement » grâce aux activités lucratives déjà disponibles dans le jeu (depuis les activités illicites classiques du titre jusqu'aux courses de rue). Mais pour les joueurs les plus pressés, il sera aussi possible d'acheter ce cash en boutique.

« Si vous êtes plutôt du style "rémunération instantanée et immédiate", vous pouvez choisir d'acheter ce que nous appelons des GTA$. Vous aurez l'option d'acheter des GTA$ dans une boutique in-game. Le jeu et son économie ont été conçus et équilibrés pour la grande majorité des joueurs qui n'utiliseront pas ce cash supplémentaire. Il n'y a aucune barrière financière dans le jeu et rien qui puisse perturber l'équilibre du jeu. Vous n'avez pas besoin de dépenser d'argent réel pour obtenir des voitures, des armes ou des vêtements dans Los Santos, mais vous pouvez le faire si vous les voulez un peu plus vite. L'économie [de GTA Online] est équilibrée différemment au regard de l'économie de la version solo et le cash gagné dans l'un ne peut pas être transféré dans l'autre. La plupart des joueurs gagnera du cash bien plus rapidement dans GTA Online que dans le mode Histoire. »
GTAOnline5v5.png

Sans trop s'avancer, on imagine néanmoins que l'impact concret de cette boutique et les risques d'inflation qu'elle engendre ne pourront s'évaluer que dans la durée.
Et RockStar entend effectivement inscrire GTA Online dans la durée, dévoilant déjà quelques-uns de ses projets à venir. En vrac, le développeur rappelle qu'un éditeur de contenu sera lancé prochainement permettant aux joueurs de concevoir leurs propres contenus (des modes Deathmatches ou des courses), que des véhicules inédits sont déjà en préparation (quatre véhicules de plage) en plus de 300 nouveaux objets. Un mode Capture de drapeaux permettra d'ajouter un brin de compétitions au jeu alors qu'un mode Heists permettra à de petits groupes de joueurs de coopérer le temps d'un braquage « requérant un planning précis, un jeu d'équipe et une exécution sans faille ».
Pour mémoire, GTA Online est attendu dès le 1er octobre prochain, intégré au prix d'achat de GTA V.

Réactions (25)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Grand Theft Auto Online ?

7 aiment, 3 pas.
Note moyenne : (10 évaluations | 0 critique)
5,5 / 10 - Assez bien

7 joliens y jouent, 10 y ont joué.