Funcom renoue avec les bénéfices

Après plusieurs trimestre compliqué financièrement, les restructurations initiées par Funcom portent leurs fruits. Le développeur renoue (modestement) avec les bénéfices et se focalise à l'avenir sur les projets modestes.

Funcom renoue avec les bénéfices

On s'en souvient, depuis plusieurs trimestres, Funcom accumulait les pertes avant d'initier une restructuration drastiques de ses activités afin d'assainir sa situation financière. Aujourd'hui, le groupe a considérablement réduit ses frais de fonctionnement (divisés par trois, passant de douze à quatre millions de dollars par trimestre en un an, mais au prix de plusieurs vagues de licenciements), a réorganisé ses activités et renoue aujourd'hui avec les bénéfices malgré un chiffre d'affaires en baisse.
Au cours du deuxième trimestre 2013, le groupe norvégien engrange ainsi quelque 5,5 millions de dollars (contre 2,6 millions à la même époque en 2012, mais de 6,3 millions au premier trimestre 2013), pour un résultat net de +251 000 dollars permettant à Funcom de renouer avec les bénéfices, là où le groupe accusait 49 millions de pertes au même trimestre l'année dernière (grevé néanmoins des coûts de lancement de The Secret World).

Au-delà des chiffres, le studio se tient à sa (nouvelle) organisation : le studio de Durham, en Caroline du Nord, assure l'exploitation des « core MMO » du groupe (Age of Conan qui accueillera une nouvelle mise à jour d'envergure « avant la fin de l'année » et The Secret World dont on attend le huitième épisode - l'un et l'autre assurent l'essentiel des revenus de Funcom) ; le bureau d'Oslo s'attèle au développement de « MMO light » (dont LEGO Minifigures Online, dévoilé récemment dans le cadre de la gamescom et actuellement en bêta interne) et enfin Funcom Montréal en charge des activités mobiles du studio (toujours en train d'adapter le moteur Dreamworld aux tablettes et smartphones et qui initie, nous dit-on, deux jeux destinés aux appareils mobiles s'appuyant sur la licence LEGO).
On le comprend, Funcom parvient aujourd'hui à assainir sa situation financière, mais manifestement au prix d'ambitions revues à la baisse - préférant se focaliser sur des jeux plus modestes (des MMO light, des jeux mobiles) s'appuyant sur des cycles de développement courts. Rendez-vous dans les quelques trimestres à venir pour évaluer si le pari s'avère gagnant dans la durée.

Réactions (31)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Funcom ?

38 aiment, 13 pas.
Note moyenne : (51 évaluations)
6,9 / 10 - Bien