Des comptes en berne et Blizzard fait évoluer sa stratégie

Blizzard publie ses comptes et accuse une forte baisse de résultats. Le studio s'adapte au marché : il y a trois ans, Blizzard n'exploitait qu'un unique jeu actif, aujourd'hui il diversifie son offre, ses modèles économiques et ses plateformes.

Article mis à jour le 4 août 2013.

Des comptes en berne et Blizzard fait évoluer sa stratégie

La nuit dernière, dans le cadre de la présentation des comptes trimestriels du groupe Activision Blizzard (pour la période de début avril à fin juin dernier), Mike Morhaime détaillait également les résultats de Blizzard Entertainment - en berne, sans surprise dans la mesure où Blizzard ne lançait aucun nouveau jeu durant le trimestre.
Au cours du deuxième trimestre 2013, Blizzard enregistre ainsi un chiffre d'affaire de 224 millions de dollars - en repli de 65%, soit 410 millions au regard des 634 millions réalisés lors du même trimestre l'année dernière (mais porté par les ventes records de Diablo III). Même tendance en termes de résultats opérationnels : Blizzard engrange 60 millions sur le trimestre, en baisse de 84% (soit 311 millions) au regard des 371 millions récoltés un an auparavant.
Mais au-delà des chiffres bruts, on retiendra peut-être surtout les propos de Mike Morhaime alors que Blizzard (et plus globalement le groupe Activision) est actuellement à un tournant.

artwork1-full.jpg
12.jpg

Selon le président, « il y a seulement trois ans, [Blizzard] n'exploitait qu'un seul et unique jeu actif, World of Warcraft ». Aujourd'hui, même s'il reste incontestablement le MMO phare en Occident, il est aussi en déclin (WoW a perdu 600 000 abonnés au cours du trimestre, à part égale en Occident et en Asie d'après Morhaime) et Blizzard entend revoir sa stratégie. Pour la première fois de son histoire, le groupe multiplie les jeux, les exploite de front avec différents modèles économiques et sur plusieurs plateformes : ses trois licences historiques, WOW, StraCraft II dont le deuxième volet vient d'être lancé en Chine et Diablo III qui s'annonce sur consoles, mais aussi le nouveau HearthStone actuellement en bêta et qu'on attend en free-to-play sur Mac et PC et plus tard sur tablettes et prochainement le MOBA Blizzard All-Star en lequel le développeur fonde manifestement de grands espoirs.

Une approche permettant de diversifier son catalogue, mais qui a aussi un coût. La marge bénéficiaire de Blizzard se réduit, passant de près de 60% l'année dernière et environ 20% à l'échelle du groupe cette année. Et interrogé sur le sujet, Mike Morhaime se montre manifestement prudent, entre dépenses d'investissements nécessaires et assurance de rentrée de fonds. À l'évidence, Blizzard est ainsi prêt à faire des choix drastiques (les investissements dans le projet Titan sont revus à la baisse) tout en ménageant ses valeurs sûres, à commencer par World of Warcraft.
Selon Mike Morhaime, si World of Warcraft a perdu des abonnés au cours du trimestre, Blizzard constate un regain d'intérêt des joueurs et une stabilisation des pertes à chaque mise à jour majeure. Le MMORPG profite donc d'un renfort d'effectifs issus des équipes de Titan, mise sur le patch 5.4 (actuellement en test et attendus sur les serveurs live « dans les prochaines semaines ») et le développeur dit travailler activement à de nouvelles fonctionnalités devant faciliter le retour des anciens joueurs.

On le comprend, Blizzard fait évoluer sa stratégie (exactement comme Sony Online l'a fait voici quelques années lors du déclin de la licence EverQuest, menacée par un certain World of Warcraft), pour répondre aux évolutions actuelles du marché des MMO (dominé par les titres free-to-play) et aux nouveaux modes de consommation des joueurs, plus volages et moins attachés durablement à un unique jeu. Dans cette conjoncture mouvante, la suite des projets de Blizzard sera dévoilée progressivement dans le cadre de la gamescom (fin août) puis de la BlizzCon (en novembre).

Réactions (150)


Que pensez-vous de Blizzard Entertainment ?

77 aiment, 47 pas.
Note moyenne : (127 évaluations)
5,7 / 10 - Assez bien