Le second screen, « l'avenir du jeu vidéo »

Si les plateformes mobiles ne rivalisent pas (encore) avec les consoles, les fonctionnalités mobiles complètent de plus en plus les titres pour gamers. Le second screen offre ainsi de nouvelles perspectives de gameplay mais aussi économiques.

Le second screen, « l'avenir du jeu vidéo »
1370900966_tc_the_division_screen_police_station_corridor_web_130610_4h15pmpt.jpg

Toutes les études le montrent, le jeu sur plateformes mobiles connait une croissance forte et tous les exploitants de jeu entendent investir le marché. Pour autant, si les appareils mobiles (smartphones ou tablettes tactiles) gagnent régulièrement en puissance, ils peinent à rivaliser avec les consoles et se cantonnent donc encore majoritairement à certains types de jeux (notamment occasionnels).
Pour concilier cette double approche (profiter de la croissance du jeu mobile tout en ciblant les gamers), certains misent d'ores et déjà sur le « second screen », un second écran (mobile) venant compléter un écran principal (de console). C'est notamment le pari d'Ubisoft dans le cadre du développement de The Division.

Ainsi, dans l'open RPG d'Ubisoft, les joueurs sur consoles évoluent logiquement de concert mais peuvent être rejoints par un comparse connecté sur mobile, pour leur apporter du soutien ou une vision parallèle de l'univers de jeu (en pilotant un drone ou en partageant des informations). L'application mobile permet de jouer un vrai rôle in-game, de partager une expérience ludique différente mais complète avec d'autres joueurs (qui profite à tous), tout en passant outre les limitations techniques de la plateforme ne permettant pas encore de proposer un gampelay TPS comme sur console.
Mais au-delà des atouts ludiques du second screen, Yves Guillemot (qui répond à GamesIndustry) y voit aussi des vertus économiques. Le second screen permettrait de toucher un autre public ou de jouer différemment.

« Je suis convaincu que c'est le futur du jeu vidéo. Ce que j'apprécie avec le fait de jouer avec un second screen, c'est son accessibilité. Il permet à différents profils de joueurs de jouer [à des jeux pour gamers]. Ceux qui ne savent pas comment utiliser la manette ou ne sont pas familiers du jeu sur console, ils peuvent profiter du caractère intuitif des écrans tactiles [des plateformes mobiles]. C'est le premier élément positif.
Le second est qu'il permet de jouer partout, hors de chez vous, avec vos amis qui eux jouent chez eux. Si je suis à l'aéroport, je peux passer le temps et jouer avec mes amis avec mon iPad, pour peu que j'aie une bonne connexion. Nous pensons que ça peut ouvrir plein de nouvelles possibilités à l'industrie du jeu et débloquer de nouveau type de gameplay. »

Selon le CEO, Ubisoft a commencé à s'intéresser aux mécanismes de second-screen en développant des jeux sur Wii U (la console de Nintendo dont la manette intègre un second écran autonome ou non). Le principe s'avère séduisant, ouvre des perspectives en termes de gameplay et le développeur s'attachent donc aujourd'hui à le décliner sur PlayStation 4 et Xbox One (voire sur PC) dans plusieurs de ses jeux à venir (The Division, mais aussi Watch_Dogs ou Assassin's Creed IV). De quoi séduire dès aujourd'hui les joueurs sur mobiles et préparer l'arrivée de vrais titres pour gamers sur plateformes mobiles « d'ici quatre ou cinq ans ».

Réactions (41)


  • En chargement...

Que pensez-vous de The Division ?

17 aiment, 12 pas.
Note moyenne : (29 évaluations | 0 critique)
5,7 / 10 - Assez bien

26 joliens y jouent, 32 y ont joué.