Tour d'horizon des aperçus d'Elder Scrolls Online

Le studio ZeniMax ouvrait récemment les serveurs de test d'Elder Scrolls Online à presse internationale. Brève revue de presse des impressions et quelques révélations de ces sessions de test.

Par GrosBenji 31/5/2013 à 18:19 78 en provenance de notre site The Elder Scrolls Online
Tour d'horizon des aperçus d'Elder Scrolls Online

Actuellement en bêta-test (très) privé, The Elder Scrolls Online se dévoilait récemment à quelques représentants de la presse internationale au travers d'une courte visite guidée de la région de Daguefilante, avec un personnage de bas niveau (niveau 6) incarnant les classes que nous connaissons déjà (le Templar, le Dragon Knight et le Sorcerer). Au programme de ce test, la possibilité de jeter un oeil à la conception des personnages du MMORPG et d'appréhender les bases du gameplay. Revue de presse.

Création de personnages

De toutes évidences, les options de personnalisation des avatars sont unanimement considérées comme « complètes et nombreuses ». Mais si Gamekult n'en voit pas l'intérêt (« on peut changer plein de choses mais ça ne change pas grand-chose »), Massively se fait l'écho de l'équipe de développement du studio ZeniMax Online, qui vante notamment les possibilités de personnalisations du build de son personnage : chaque aventurier (quelque-soit son archétype) a accès à l'ensemble des compétences et objets du jeu, le joueur peut donc adapter son build à son style de jeu (« chaque classe n'a que trois lignes de compétences uniques, mais tous peuvent utiliser n'importe quel type d'armes ou armures et tout au long du jeu, vous pourrez trouver plus de lignes de compétences grâce à la Guilde des Mages, des Guerriers ou ce genre de choses... vous avec un nombre incalculable d'options à sélectionner stratégiquement afin de façonner votre personnage »).

Quêtes, exploration et immersion

Stormhaven
Aldcroft

Après ce passage par la création/sélection de personnages, les joueurs débarquent à Daguefilante (Daguerfall) pour former des groupes et partir à l'aventure et faire quelques quêtes. On retient des différents tests que les quêtes s'inscrivent dans la plus pure tradition du genre et ne présentent manifestement pas un intérêt énorme (aller tuer X créatures, rencontrer tel PNJ car tel autre ne peut pas se déplacer, etc.). Pour autant, les chroniqueurs soulignent aussi la capacité d'immersion de TESO. Pour Massively, l'expérience de jeu tranche avec les classiques du MMO.

« C'est l'un des points qui m'a intrigué. Le gameplay à bas niveau ne ressemble pas à un MMO. Bien sûr, les quêtes sont limitées (allez récolter tel objet, allez parler à tel PNJ qui se trouve à 10 mètres) mais explorer l'univers de jeu semble naturel, comme si j'étais dans l'un des précédents opus des Elder Scrolls. Le monde est toujours peuplé, avec des points d'intérêts qui attirent l'attention. Les joueurs trouveront des coins et recoins, des tunnels cachés et des forteresses en ruines, qui ponctuent le paysage de Tamriel... L'accent est mis sur l'exploration et si nombre de MMO offrent déjà des opportunités de ce type, cette démo laisse un sentiment plus authentique et répond à mes attentes. Les maisons, les tavernes, les boutiques peuvent être fouillées également, avec des tonnes de livres à lire pour vous plonger dans l'histoire et les traditions du jeu. Et si le serveur de Tamriel était à peine peuplé avec seulement quelques testeurs, Daguefilante et ses alentours étaient suffisamment immersifs pour me permettre d'oublier les autres membres de la presse, faisant les mêmes quêtes que moi. »

Au hasard de leur exploration, les joueurs pourront ainsi découvrir des donjons publics, ouverts à tous et sans concurrence entre les participants pour les encourager à oeuvrer de concert (il suffit d'infliger au moins 10% de dommages à un adversaire ou de soigner un allié à hauteur de 10% pour être pleinement récompensé, que les participants appartiennent ou non au même groupe). De même, on trouvera aussi ponctuellement des coffres verrouillés dont il faudra forcer les serrures. Ten Ton Hammer nous rappelle qu'il n'existe pas de compétences de déverrouillage : ouvrir une serrure dépend uniquement de l'habileté du joueur, qui devra être attentif au son et à la forme de la serrure pour la forcer (le succès « dépend uniquement de votre main, de vos yeux et de vos oreilles »).

Entre héritage et MMO

Cimetière Betnikh

L'exploration et l'immersion sont évidemment des éléments clefs de la série des Elder Scrolls et il a fallu concilier entre le « respect de l'héritage » (l'esprit de la licence, l'intégration d'une vue à la première personne pour répondre aux attentes des joueurs exprimées ces derniers mois) et l'intégration des principaux mécanismes du MMO à TESO.
Dans cette optique, Paul Sage explique à Gametrailer la méthode de travail des équipes de ZeniMax Online, dès l'origine du développement. « Nous avons simplement fait deux colonnes : dans la première, nous avons noté ce que nous aimions dans les Elder Scrolls ; dans la seconde, nous avons noté ce que nous aimions dans les MMO et nous avons essayé de les faire coïncider ». Des sacrifices ont manifestement été nécessaires mais selon Matt Firor dont les propos sont rapportés par PC Gamers, The Elder Scrolls Online « n'essaie pas de concurrencer Skyrim... si vous cherchez un Skyrim, jouez à Skyrim car TESO est un peu différent ».
La quête personnelle du joueur se joue comme un RPG solo, mais l'univers ouvert, la dimension sociale et économique ou plus largement, les guerres de factions façonnent le contenu massivement multijoueur - jusqu'à permettre aux joueurs de se hisser sur le trône de l'empereur afin de gouverner le monde et les autres joueurs.

Phasing

Le phasing est un procédé qui permet de faire apparaître des objets ou des PNJ à un joueur mais pas à un autre. De ce fait, en fonction des décisions prise par le joueur, il n'aura peut-être pas la même vision d'un PNJ que ses compagnons d'armes. Dixit PC Gamer.

En groupant avec un autre joueur, par exemple, j'ai pu remarquer qu'il était accompagné par un mercenaire anonyme. Pour ma part, je voyageais en compagnie d'un personnage important avec un nom. J'ai réalisé par la suite que ce mercenaire était en fait le même personnage que celui qui m'accompagnait. Le jeu me l'avait simplement présenté différemment pour préserver le fait que je vivais une expérience unique...

Gameplay

Serpent géant

Au niveau du gameplay, il y a du bon et du moins bon. On notera un ensemble de compétences disponibles en fonction de l'arme utilisée, de l'armure ou encore de la classe. PC Gamers rappelle les mécanismes de combat (que nous détaillions dans nos propres aperçus du jeu) : le bouton gauche de la souris pour lancer des attaques, le bouton droit pour bloquer. Pour autant, en lieu et place d'un bouton pour chaque main (arme et bouclier, par exemple), « comme il n'est pas possible de mettre le jeu en pause dans un MMO pour changer de configuration, dans TESO, il y a des raccourcis » (six raccourcis pour les aptitudes, une compétence ultime et un espace pour les potions). « Les sorts et mouvements spéciaux sont lancés instantanément et sans cooldown », dans la tradition des Skyrim et Oblivion, et du fait des raccourcis « on peut s'attendre à plus de mélanges et de combinaisons d'armes et de magie ». Toujours selon PC Gamer, « la victoire dépendra beaucoup de vos réserves de santé, d'endurance et de magie, pour réagir aux situations : bloquer, esquiver, utiliser des attaques spéciales de mêlée, par exemple, consomment vos réserves d'endurance, vous obligeant à prendre des décisions en une fraction de seconde toute aussi importante que le theory crafting et le choix de compétences de votre personnage ».
Un jeu pour les stratèges, donc, mais qui n'est manifestement pas exempt de « faiblesses ». Pour PC Gamers, « faire l'impasse sur l'affichage pléthorique de chiffres de dégâts qu'on trouve dans les autres MMO améliore l'immersion, mais doit alors être remplacé par quelque-chose et pour l'instant, les animations et effets sonores de The Elder Scrolls Online ne retranscrivent pas suffisamment la puissance d'impact de vos coups ». Pour le chroniqueur, le souffle épique s'avère un brin défaillant à ce stade.

Les testeurs se retrouvent plus ou moins sur une même longueur d'onde. Si le jeu promet de bonnes choses (notamment en matière d'immersion dans un monde riche), il apparait manifestement encore très imparfait sur divers points (combats, animations,...) et les inquiétudes sont légitimement présentes.
On attendra évidemment (et impatiemment) de se forger sa propre opinion en rejoignant un bêta-test pour l'instant réservé une petite poignée d'élus.

Merci à Glaystal pour sa collecte d'informations !

Réactions (78)

  • J'ai envie d'y croire !
    31/5/2013 à 19:26:23
  • Ce pipeau sur le phasing, une expérience unique a chaque joueur dans un mmo, c'est plus un mmo, c'est juste un jeu solo.
    31/5/2013 à 19:26:23
  • "Pour PC Gamers, « faire l'impasse sur l'affichage pléthorique de chiffres de dégâts qu'on trouve dans les autres MMO améliore l'immersion, mais doit alors être remplacé par quelque-chose"

    Et pis faudrai mettre des trucs comme dans les bd de super heros "splash" "bing" "boom" "EXTRA KILL"...
    Nan mais sérieusement c'est vraiment ce que veulent voir les joueurs ??
    31/5/2013 à 19:36:36
  • Citation de Décibelle :
    ...
    Un bon vieux canal de chat dédié à l'affichage des dégâts et effets y'a que ça de vrai... on n'a pas l'affichage à l'écran "central", mais un accès à l'info encore plus pertinente pour ceux que ça intéresse.
    31/5/2013 à 20:00:57
  • Un recount ^^

    Ok je sors...
    31/5/2013 à 20:11:11
  • Dans Skyrim la barre de vie des ennemis était un arc de cercle discret près du réticule.

    Puis la phrase citée fini ainsi :
    ...et pour l'instant, les animations et effets sonores de The Elder Scrolls Online ne retranscrivent pas suffisamment la puissance d'impact de vos coups
    ça n'a donc rien avoir avec une requête d'onomatopée genre BD.

    Ce qui est demandé c'est d'avoir l'impression de porter ses coups et de pouvoir jauger de quel impact cela a eu sur la cible.
    31/5/2013 à 20:16:15 (modifié le 31/5/2013 à 20:16:15)
  • Personnellement, j'y crois. Je ne suis pas rongé de bonheur au point de pleurer de joie à chaque nouvelle information sur le jeu, mais je pense que plus The Elder Scrolls Online se concrétise au-travers des retours de la Presse, plus on peut sentir le sérieux du projet et son rapport avec les TES qui se jouent en solitaire.

    Je n'ai pas une liste d'attentes longue comme le bras, ce qui facilite chez moi le plaisir que me donnent ces légers aperçus de TESO. Le phasing a tendance à me plaire : s'il est bien amené, nous pourrions obtenir les atouts d'un MMO et les atouts d'un RPG solo tous entrelacés et réunis dans ce produit. Evidemment, ceux qui n'apprécient la compagnie de personne et ceux qui, au contraire, jouent à un MMO pour un bain de foule éternel vont très certainement me tirer les oreilles et en venir aux mains devant ces nouvelles, mais j'ai tendance à laisser sa chance à un jeu qui tente de plaire un peu à tout le monde.
    31/5/2013 à 20:30:10
  • Le phasing énoncé par l'article est interessant, au moins ici il a un but : préserver l'immersion.

    Par contre est ce que ça serait possible de supprimer la quete principale ? .. parce que Molag Bal va déjà se faire rouler dessus par plusieurs millions de joueurs individuellement, donc je me disais que peut être ma présence ne serait pas necessaire, m'voyez ?
    31/5/2013 à 21:00:39
  • "Pour PC Gamers, « faire l'impasse sur l'affichage pléthorique de chiffres de dégâts qu'on trouve dans les autres MMO améliore l'immersion, mais doit alors être remplacé par quelque-chose"
    Et pis faudrai mettre des trucs comme dans les bd de super heros "splash" "bing" "boom" "EXTRA KILL"...
    Nan mais sérieusement c'est vraiment ce que veulent voir les joueurs ??


    Paf, BING, PLOUF, FROUF ! Frrr Frrr… slurp !
    Ouai ça me va

    31/5/2013 à 21:14:15
  • Ce phasing là ne gêne pas, c'est pas gênant de ne pas voir les mobs qui accompagnent les joueurs. Ce qui est gênant c'est quand ça tue l'idée de monde persistant, avec des joueurs sur différentes phases dans le même lieux dans un monde ouvert. Avec en plus aucun réel serveur... bref c'est bien ce point là qui fait merdé teso et ne pourra pas lui permettre d'être un excellent mmo, même s'il n'était pas décevant sur les autres points. D'ailleurs ils ont tué le pvp sauvage...

    Cela mit à part, les quêtes testé sont lvl6, j'espère des quêtes avec une bonne narration une fois passé la zone "noob". Sinon boff, ce sera un mmo avec peut être un agmeplay immerssif, avec un monde séduisant mais un monde qui nous intéresserai pas car le principal dans un mmo c'est l’histoire des quêtes. Mais je les vois mal faire du simple bash pour les quêtes de guildes de voleur, d'assassins, guerrier,mage etc Faut voir. Pour le hl on sait déjà que les gros joueurs de mmo vont le torcher en un mois et demi maximun. Proposer du donjon à 4, c'est grandement facilité le travail, je ne pense pas que teso suivra l'exacte chemin de gw2, et il est possible qu'il tente de proposer un minimun de challenge mais ce n'est pas très sociable de petits groupe de 4 qui se font vite fait en pick up.


    C'est sur en tant que mmo il part avec de grosses lacunes, à voir si en tant que TES il est digne d'intérêt.
    31/5/2013 à 21:49:06 (modifié le 31/5/2013 à 21:49:06)

Que pensez-vous de The Elder Scrolls Online ?

196 aiment, 97 n'aiment pas.
Note moyenne : (316 évaluations | 49 critiques)
6,6 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de The Elder Scrolls Online
(212 évaluations détaillées)

487 joliens y jouent, 600 y ont joué.

Suivez-nous : Facebook Twitter Google+ RSS