Le free-to-play progresse « à pas de géants au Japon », Wargaming s'installe à Tokyo

Le studio Wargaming (World of Tanks) poursuit sa conquête du monde. Alors que le groupe fête son quinzième anniversaire, il ouvre son quinzième bureau, cette fois au Japon, pour y accompagner l'engouement pour le jeu free-to-play.

Alors que le studio Wargaming fête actuellement son quinzième anniversaire, le studio russe à l'origine de World of Tanks continue sa conquête du monde - après s'être déjà implanté un peu partout dans le monde, que ce soit aux Etats-Unis, en Europe (et notamment en France) ou en Asie. Le développeur ouvre actuellement son quinzième bureau, cette fois à Tokyo au Japon, et confié aux bons soins de Yasuhiro Kawashima.

Comme les précédentes succursales du groupe, ce bureau tokyoïte doit évidemment accompagner le lancement de World of Tanks dans l'Archipel nippon, considéré par Wargaming comme « l'un des plus gros marchés vidéo ludique au monde ».
Mais si l'on sait que les joueurs japonais se sont longtemps montrés un brin réfractaires au jeu en ligne et multijoueur (a fortiori à l'égard des jeux compétitifs), Wargaming explique cette offensive par la « croissance à pas de géants du free-to-play sur le marché japonais » - et le modèle économique est précisément l'une des clefs du succès du studio en Occident. Au-delà du positionnement stratégique de Wargaming au Japon (qui pourrait y trouver un marché attractif pour ses - futurs - jeux mobiles et sur console), on sera sans doute curieux d'évaluer l'accueil que les joueurs japonais réservent à un titre comme World of Tanks.


  • En chargement...

Que pensez-vous de Wargaming.net ?

9 aiment, 4 pas.
Note moyenne : (13 évaluations)
5,1 / 10 - Moyen