Funcom remonte la pente et commence à assainir ses finances

Fin 2012, Funcom procédait à une restructuration drastique de ses activités. Les mesures commencent à porter leurs fruits et le développeur réduit ses pertes, alors que l'activité d'Age of Conan et The Secret World s'intensifie.

On le note depuis déjà plusieurs semaines, Funcom accuse une santé financière précaire : fin 2012, le groupe accusait des pertes, voyait son chiffre d'affaires décliner et initiait des mesures drastiques d'économie (passant notamment par plusieurs vagues successives de licenciements). Sur un plan strictement financier et au regard des comptes que le studio publiait ce vendredi, ces mesures commencent à porter leurs fruits : au cours du premier trimestre 2013, le groupe norvégien a réduit ses pertes.

Funcom remonte la pente et commence à assainir ses finances
Lair raid - group

Funcom enregistre un chiffre d'affaires de 6,34 millions de dollars principalement porté, nous dit-on, par Age of Conan et The Secret World. Deux MMO dont l'activité s'est intensifiée au cours du trimestre, que ce soit avec le lancement de The Secret of the Dragon's Spine (la mise à jour majeure d'AoC, en plus de la fusion des serveurs de jeu) ou le changement de modèle économique de TSW (en décembre dernier) au profit d'une exploitation « buy-to-play ». Funcom constate une hausse des ventes et de l'activité in-game grâce à l'Episode 6 du MMO, The Last Train to Cairo, lancé en mars et en attendant l'Episode 7, A Dream to Kill, devant être déployé cet été.
Et si Funcom accuse toujours des pertes nettes (673 000 dollars), elles sont réduites au regard des 6,4 millions de pertes du trimestre précédent - d'autant qu'elles s'expliquent notamment par le remboursement des intérêts d'emprunts du groupe. Plus précisément, la « restructuration » du groupe permet à Funcom de réduire ses frais de fonctionnement de plus de deux millions de dollars sur le trimestre, lui permettant de viser l'équilibre à l'avenir.

Pour les mois à venir, outre l'exploitation de ses MMO (dont les coûts d'exploitation sont aujourd'hui réduits), Funcom entend miser sur les « mid-core MMO » et notamment sur son jeu inspiré de la licence LEGO Minifigures (qui s'offre une version « web » en plus de sa version client-based sur PC et devrait profiter de synergie avec les figurines physiques vendues en magasin). Et s'y ajoute des projets de jeux destinés aux plateformes mobiles alors que le développeur adapte son moteur Dreamworld aux mobiles.
On ignore si cette stratégie s'avérera payante sur le long terme (la réduction des coûts de fonctionnement permet de redresser les finances du studio mais limite aussi ses capacités de productions), mais Funcom entend renouer avec les bénéfices lors des prochains trimestres.

Réactions (39)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Funcom ?

38 aiment, 13 pas.
Note moyenne : (51 évaluations)
6,9 / 10 - Bien