Une forte croissance et un catalogue toujours plus riche

Comme ses homologues occidentaux, Tencent publie ses comptes trimestriels fort d'un chiffre d'affaires en hausse de plus de 40%. Le groupe chinois investit massivement dans le MMO et prend position sur le marché du jeu mobile.

Une forte croissance et un catalogue toujours plus riche

Leader du jeu en ligne en Chine, le groupe Tencent se fait connaitre progressivement aussi auprès des joueurs occidentaux (ne serait-ce pour être la maison-mère de Riot Games et l'exploitant de League of Legends, en plus d'avoir investi dans le capital d'Epic Games afin d'exploiter les différentes moutures de l'Unreal Engine). Et comme ses homologues occidentaux, le groupe chinois publie aujourd'hui ses comptes trimestriels - faisant état d'une croissance impressionnante.

Pour la période couvrant les trois premiers mois de l'année, Tencent enregistre un chiffre d'affaires de 13,55 milliards de yuans (1,71 milliards d'euros), en progression de 40,4% par rapport au même trimestre l'année dernière, pour un résultat net établi à 4,04 milliards de yuans (511 millions d'euros), en hausse de plus de 37% d'un exercice à l'autre.
Et si le groupe développe ses activités dans les domaines de l'Internet (la publicité en ligne, le commerce électronique, mais aussi les services en ligne - Tencent exploite notamment la plateforme QQ Messenger et le service de discussions instantanées WeChat, réunissant plus de 300 millions d'utilisateurs en Asie, au point de faire de l'ombre aux opérateurs de télécom chinois), ce sont ses activités axées autour du jeu en ligne qui portent la croissance du groupe (à hauteur de 7,13 milliards de yuans de son chiffre d'affaires).

Sans surprise, League of Legends en est le fer de lance (le MOBA de Riot Games est, de loin, le jeu en ligne le plus joué en Asie) et Tencent entend poursuivre dans cette voie. C'est à ce titre que le groupe chinois s'est offert les droits d'exploitation de plusieurs MMORPG et jeux en ligne d'envergure (ArcheAge, Call of Duty Online, Warface ou plus récemment Monster Hunter Online, entre autres).
Pour autant, si le catalogue « core gaming » du groupe est impressionnant, les analystes s'en inquiètent aussi : le MMO en Chine cède du terrain face aux jeux mobiles et Tencent accuserait du retard en la matière. Selon Ma Huateng, CEO de Tencent, son groupe reste néanmoins « à l'affut des opportunités » et investit surtout le jeu mobile par le biais de l'application WeChat, qui tend aujourd'hui à être directement intégrée dans nombre de jeux mobiles (tant ceux de Tencent que ceux de la concurrence). Manifestement, le groupe, lui, ne s'inquiète pas pour son avenir.


  • En chargement...

Que pensez-vous de Tencent ?

6 aiment, 6 pas.
Note moyenne : (12 évaluations)
5,3 / 10 - Moyen