Zynga perd des joueurs, mais grimpe en bourse

D'aucuns voient actuellement le déclin du jeu social. Si Zynga perd effectivement des joueurs depuis deux ans, le géant du jeu social voit son cours de bourse remonter grâce aux rumeurs de rachats et aux opportunités qu'offrent les jeux d'argent.

Après avoir connu une croissance très forte et attiré des millions de joueurs sur ses jeux sociaux, on constate depuis maintenant plusieurs trimestre la chute du cours de bourse de Zynga, en plus de noter une baisse significative du nombre de joueurs attirés par ses jeux (au plus fort de l'engouement pour les jeux sociaux, début 2011, CityVille revendiquait un record de 84,2 millions d'utilisateurs actifs au cours de son premier mois d'exploitation quand en janvier dernier, CityVille 2, jeu social le plus populaire du moment ne réunissait « que » 43,5 millions d'utilisateurs actifs sur le mois).
Si les joueurs semblent maintenant bouder le genre, Zynga regagne manifestement des couleurs sur les places financières. Depuis le début de l'année, l'action de Zynga a progressé de 63% et rien qu'hier, l'action gagnait 10% dans la journée après des rumeurs de rachats du géant du jeu social par le groupe Yahoo.

Si les analystes, dont les propos sont relayés par le Wall Street Journal, se montrent circonspects (Zynga serait une proie attractive au regard de sa faible valorisation actuelle, mais son fondateur, Mark Pincus, rechignerait à vendre), les investisseurs verraient néanmoins favorablement les évolutions stratégiques de Zynga vers les jeux d'argent (les casinos virtuels, qui pourraient être prochainement libéralisés aux Etats-Unis). De toutes évidences, si le marché du jeu social n'est peut-être pas autant sur le déclin qu'on le pense parfois et dispose toujours de quelques ressources, manifestement l'industrie du jeu cherche encore sa voie.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Zynga ?

2 aiment, 52 pas.
Note moyenne : (54 évaluations)
1,0 / 10 - Nul