Peu importe le jeu pourvu qu'on ait le service

À tort ou à raison, Zynga a la réputation de copier ses jeux. Selon Dan Porter, l'important n'est pas là mais dans la capacité à faire vivre les jeux en question et surtout à fédérer des communautés de joueurs elles-mêmes attractives.

À tort ou à raison, le studio Zynga a la réputation de « s'inspirer » les titres de la concurrence (d'aucuns diraient que la copie est érigée en culture d'entreprise). C'est donc assez naturellement qu'il y a quelques jours, en conférence, le directeur général de Zynga New York, Dan Porter, évoquait le sujet et précisait que « Zynga était régulièrement accusé de copier ce jeu » et de considérer « que c'est souvent vrai ». La petite phrase est largement reprise et Dan Porter considère sur le blog officiel du groupe que ses propos ont été déformés et sortis de leurs contextes, que l'industrie en général innove peu et que tous les développeurs s'inspirent de ce qui s'est fait antérieurement (chacun se forgera sa propre opinion sur les titres de Zynga et leurs originalités).

Mais sur le fond, Dan Porter estime surtout qu'au-delà du processus de création de jeux (qui repose sur la créativité, l'originalité, l'innovation), le réel moteur de croissance de l'industrie du jeu (social) reposerait non pas sur les jeux eux-mêmes mais sur la capacité d'un exploitant à prodiguer un service et plus largement à porter la dimension sociale de ces jeux (ce qui serait la réelle force de Zynga - que l'objectif soit ou non rempli). Le jeu vidéo n'aurait plus des visées strictement ludiques mais servirait simplement de support en ligne, voire d'alibi plus ou moins artificiel, aux interactions d'une communauté en mal de contacts sociaux. Et force est de constater qu'avant même la démocratisation de jeux sociaux, on trouvait des MMO aux qualités ludiques très limitées mais très populaires car en leur temps, ils avaient réussi à fédérer des communautés de joueurs conviviales, sympathiques et donc attractives.
Au point que l'on pourrait se demander si la vocation du jeu vidéo d'aujourd'hui (qui tend manifestement de plus ne plus à isoler le joueur au milieu d'une communauté) doit se limiter à simplement tenter de divertir le joueur ou s'il n'y a pas aussi quelques leçons à tirer dans les ambitions du jeu social.


  • En chargement...

Que pensez-vous de Zynga ?

2 aiment, 52 pas.
Note moyenne : (54 évaluations)
1,0 / 10 - Nul