Le jeu vidéo pour vieillir plus heureux

De plus en plus de séniors se disent joueurs de jeux vidéo. L'Université d'Etat de Caroline du Nord les étudie et arrive à la conclusion que le jeu vidéo contribue à vieillir plus heureux.

Contrairement à certaines idées reçues, le jeu vidéo compte quelques adeptes parmi les « séniors ». Certains y voient l'occasion de rester en contact avec leurs petits-enfants (le jeu en ligne sert de liens au sein de familles séparées géographiquement), d'autres sont incités à jouer dans les maisons de retraite qui y voient un stimulant efficace de leurs pensionnaires et on sait que certains salon de jeux vidéo s'approprient cette tendance et réserves aujourd'hui des espaces aux joueurs âgés.
Au-delà de ce constat purement empirique, l'Université d'Etat de Caroline du Nord consacre une étude à cette tendance et arrive à la conclusion que les séniors jouant occasionnellement ou régulièrement font montre d'un bien-être et de meilleures dispositions psychologiques que les non joueurs, plus enclins à la dépression et aux émotions négatives.

Le jeu vidéo pour vieillir plus heureux

L'Université a mené son étude auprès de 140 séniors âgés d'au moins 63 ans (pour une moyenne d'âge de plus de 77 ans) répartis en trois catégories : 39% de non joueurs pour 61% des joueurs au moins occasionnels jouant au moins une fois par semaine (incluant 35% joueurs réguliers jouant plusieurs fois par semaine).
Selon l'étude, les joueurs sont bien plus nombreux à faire état d'un bien-être psychologique et de sentiments positifs que les non-joueurs, tout comme ils revendiquent des relations sociales et une santé physique bien meilleure que les non-joueurs, eux plus enclins à la dépression et aux sentiments négatifs.
L'histoire ne dit pas si les séniors naturellement de bonne humeur sont plus enclins à jouer (ou inversement si c'est le jeu qui leur assure une certaine joie de vivre), mais selon le Dr. Jason Allaire qui a mené l'étude, « les résultats tendent à montrer une certaine corrélation entre bien-être et pratique du jeu vidéo chez les joueurs âges », au point que l'Université envisage d'initier une nouvelle étude sur « l'impact du jeu sur la santé mentale de joueurs adultes âgés ». Chacun aura quoiqu'il en soit à coeur d'inviter ses grands-parents à participer à son prochain raid de MMO.

Réactions (15)


  • En chargement...