En bêta, Asta précise sa trame et son gameplay

Depuis quelques jours, Asta est en bêta-test en Corée. L'occasion de mieux appréhender la trame particulièrement riche du MMO (inspiré des légendes d'Asie) ou son gameplay mêlant narration et guerre de royaumes.

En bêta, Asta précise sa trame et son gameplay

Depuis le 23 janvier et jusqu'à la fin du mois, Asta (signé par le groupe NHN) accueille ses premiers testeurs sud-coréens en bêta et livre quelques détails sur ses ambitions et son gameplay. Dévoilé en 2010, le MMORPG développé par Polygon Games et édité par NHN entendait alors révéler « la fantaisie de l'Asie et l'esthétique poétique de l'Orient », notamment en mettant en scène les mythes et légendes populaires coréennes, chinoises ou encore japonaises (dans Asta, les joueurs sont ainsi par exemple très régulièrement confrontés à des démons emblématiques, très présents dans la culture asiatique), fort d'une ambiance graphique très riche ou d'une bande son signée Ryo Kunihiko (qui composait déjà certaines ambiances sonores d'Aion).
Et aujourd'hui, le bêta-test d'Asta dévoile un peu plus concrètement son gameplay.

Démon
Démon

Tout au long de la progression du personnage, le MMO notamment embarquer le joueur dans une série de « missions d'aventure » scénarisées (tantôt épiques, tantôt romantiques inspiré des légendes d'Asie), faisant évoluer le récit du monde et du joueur sur fond de fin du monde.
Le « monde mystique » d'Asta est ainsi divisé en entre Asu, le monde de la vie, et Hwangcheon, celui de la mort (les deux grands royaumes jouables du MMORPG), en plus des humains évoluant au sein des deux mondes et réunis en tribus. Or, l'un d'eux trouva un jour l'Epée des Prophéties, annonçant la fin des temps. Les hommes réunir les plus sages d'entre eux et longtemps, ils étudièrent les présages de l'épée au point d'acquérir la faculté d'entrevoir l'avenir immédiat du monde (et sa fin programmée). Ils découvrir également qu'ils devraient atteindre le Nirvana pour espérer sauver leur monde, mais aussi qu'un monde supplémentaire existait, un Eden où vivaient les dieux depuis le début des temps.
Les troubles terrestres avaient de plus en plus d'influences sur le monde des dieux et ils envoyèrent l'Armée des Huit Divinités sur Asu pour protéger leur Eden mais aussi retrouver Arita, déesse banni qui dans l'avenir devrait aider l'humanité à atteindre le Nirvana. Grâce à leur talent de prédiction, les Hommes parvinrent à repousser l'Armée des Huit Divinités et Arita parvint à ouvrir l'Asta, la « Porte des Dieux » pour atteindre le Nirvana. Elle avait montré la voie aux peuples d'Asu et depuis lors, de plus en plus nombreux sont les héros (les joueurs) à suivre l'idéal ascétique leur permettant de devenir des Guerriers du Nirvana pour passer la Porte et participer à la Guerre des Dieux. Parallèlement, Dark, autre dieu exilé lève également une armée, mais de Démons depuis le monde des morts.
Ainsi, au total, les Héros et Démons de huit tribus (les Dragons, les Tigres, les Protecteurs, entre autres, avec chacune leurs originalités, leur philosophie et surtout leurs « compétences maîtres » ou leur équipement spécifique) se lancent dans la Guerre des Dieux. Au joueur de choisir son camp et sa tribu et progresser dans cet univers mystique et de rivaliser avec les dieux et leur engeance.

asta_screenshot3.jpg

On connait les limites inhérentes aux MMO (trop) scénarisés et d'ores et déjà, le développeur pondère cette approche narrative en y ajoutant une dimension « RvR ». Les deux royaumes ont une approche antagoniste et la progression du joueur est ponctuée d'interactions pimentant son expérience, variable selon la faction (tribus).
Et outre des bosses d'envergure à affronter dans le cadre de raids, les deux grands royaumes jouables (composés donc chacun de plusieurs factions) ont vocation à s'affronter à la fois dans le cadre de « sièges de forteresse » d'envergure ou dans le cadre de champ de bataille PvP (les testeurs découvrent les premiers battleground actuellement en bêta). Selon le développeur, l'approche d'Asta se résume en un mot : richesse, à la fois en termes d'univers, d'immersion, de contenu, de soin du détail ou encore de gameplay.

Et on jugera sur pièce car si Asta est d'abord attendu en Asie (à commencer par la Corée), le MMORPG est aussi d'ores et déjà annoncé en version occidentale (aucune date de sortie n'est néanmoins précisée à cette heure).

Réactions (18)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Asta ?

14 aiment, 10 pas.
Note moyenne : (25 évaluations | 0 critique)
6,1 / 10 - Assez bien

11 joliens y jouent, 13 y ont joué.