Les serveurs « internationaux » de Ragnarok Online II bloqués aux Occidentaux

À la veille du bêta-test ouvert « international » de Ragnarok Online II, l'exploitant AsianSoft annonce un blocage des adresses IP des joueurs occidentaux.

Les serveurs « internationaux » de Ragnarok Online II bloqués aux Occidentaux

Après avoir été lancé en Corée par Gravity, on le sait, Ragnarok Online II s'exporte actuellement dans les pays du Sud-Est Asiatique (en Malaisie, à Singapour, au Vietnam et en Thaïlande) dans le cadre d'une première adaptation anglophone. Assurée par l'éditeur AsianSoft, cette version « SEA » de RO2 (présentée comme « internationale ») devait ouvrir ses serveurs de test à l'ensemble des joueurs en bêta ouverte à partir de demain, jeudi 3 janvier (faute d'avoir pu les accueillir le 27 décembre comme initialement prévu).
Las, cette version « internationale » se transforme en version « SEA » du MMO free-to-play puisque AsianSoft annonce aujourd'hui devoir bloquer les adresses IP des joueurs se connectant hors des pays du sud-est asiatiques - bloquant ainsi notamment les joueurs occidentaux qui devront attendre leur propre version du jeu.

« Nous sommes heureux d'annoncer que la bêta ouverte débutera demain, 3 janvier 2013 à 13h (GMT +8). Soit dans moins de 19 heures à partir de maintenant.
Néanmoins, c'est avec de profondes excuses que nous devons annoncer que nous ne pourrons pas proposer Ragnarok Online II à nos joueurs hors des zones géographiques où nos services sont optimisés - la Malaisie, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam - du fait des restrictions de nos accords de licence avec le développeur Gravity.
Les termes de cet accord de licence prennent effet à partir du lancement du bêta-test ouvert, demain, et nous présentons nos excuses pour toute gêne occasionnée aux joueurs. Nous sommes extrêmement reconnaissants pour le soutien que vous avez témoigné à RO2 jusqu'à présent et merci à nouveau pour avoir fait partie de ce périple. »

Si l'on peut s'interroger sur les raisons de cette annonce tardive (pourquoi avoir sollicité les retours d'expérience et encouragés les joueurs occidentaux à tester des serveurs dont l'accès leur est finalement interdit ?), on se souvient aussi qu'AsianSoft peinait à stabiliser ses serveurs. Cette restriction d'IP pourrait contribuer à réguler le flot de joueurs.
Par ailleurs, on se souvient néanmoins que Gravity promettait de vrais serveurs nord-américains pour Ragnarok Online II dans le courant du premier semestre 2013. On prendra donc notre mal en patience.

Réactions (46)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Ragnarok Online 2 ?

49 aiment, 28 pas.
Note moyenne : (77 évaluations | 3 critiques)
4,3 / 10 - Médiocre