Les « fils du destin » de Pathfinder : PvP et pillages de cadavres

Le monde de Pathfinder Online est ouvert et dangereux, notamment parce que les vaincus en PvP risquent de voir leur équipement pillé. Ils pourront néanmoins essayer de se protéger ou tout mettre en oeuvre pour se venger en maudissant leurs assassins.

Les « fils du destin » de Pathfinder : PvP et pillages de cadavres

Actuellement en développement au sein du Goblinworks (et fort des 313 000 dollars déjà collectés dans le cadre de sa seconde campagne de crowdfunding, espérant toujours atteindre le million dans les 32 jours à venir), Pathfinder Online se veut un MMO mêlant à la fois des composantes de MMO « theme park » (notamment au travers de ses donjons scénarisés) et de MMO « sandbox » reposant sur la liberté d'action des joueurs.
Dans le respect de cette seconde approche, l'univers de Pathfinder Online se veut résolument dangereux : les joueurs pourront s'y attaquer mutuellement (free PvP à l'exception de quelques zones sûres) et les vainqueurs pourront piller - presque - toutes les possessions des vaincus (en PvP, les malandrins pourront looter l'équipement des joueurs qu'ils auront lâchement assassinés : « c'est une motivation supplémentaire pour engager des combats, c'est un moteur économique et c'est surtout un facteur d'enjeux et donc de tension »).

Pour autant, il n'est pas question de priver le joueur de tout son équipement à la moindre mort. Quelques restrictions s'imposent donc. D'abord, il faudra quelques instants à un meurtrier pour déballer l'inventaire de sa victime : six secondes durant lesquels les éventuels alliés du mort pourront interrompre le pillard dans son forfait (renforçant ainsi l'intérêt de voyager en groupe). Ensuite, un pillard sera automatiquement identifié comme un voleur... attirant ainsi l'ire des justiciers de passage (il faudrait assumer ses mauvaises actions). Enfin, dans Pathfinder Online, les personnages subissent un certain encombrement (ils ne peuvent pas porter plus que leur force ne le leur permet). Un voleur ne pourra donc (presque) jamais emporter la totalité du butin d'un cadavre.
Mais au-delà de ces éléments concrets, les joueurs pourront aussi compter sur les « fils du destin » qu'ils auront tissés avec la déesse Pharasma (la même divinité qui permet à un personnage décédé de revenir à la vie).

Les joueurs disposeront donc d'un certain nombre de « fils » servant à lier des objets qui ne pourront pas être volés. Pour autant, le nombre de fils est limité (on en gagne en même temps que des niveaux) et plus un objet est rare et puissant, plus il faudra de fils pour le protéger du pillage (à bas niveau, un joueur pourra sans doute protéger tout son inventaire dans la mesure où son équipement n'a que peu de valeur... à plus haut niveau, des choix seront nécessaires et un joueur de bas niveau trouvant un objet rare par hasard devra redoubler d'ingéniosité pour le protéger).
Mais si malgré tous les bienfaits de la déesse, de l'équipement est néanmoins volé, le joueur pourra toujours en appeler à la magie noire de Calistria et maudire son assassin (au prix d'un peu de réputation - plus ou moins selon la propre réputation du maudit). Le pillard maudit est alors affligé de faiblesses pendant un certain temps et s'il est rattrapé par sa victime ou les membres de son groupe avant que la malédiction ne soit levée, non seulement son propre équipement pourra être pillé, mais ses propres « fils du destin » seront moins efficaces.
Dans Pathfinder Online, on pourra ainsi toujours aller à l'encontre de la loi et de l'ordre, mais il faudra être prêt à en payer le prix.


  • En chargement...

Que pensez-vous de Pathfinder Online ?

49 aiment, 5 pas.
Note moyenne : (56 évaluations | 0 critique)
6,8 / 10 - Bien

1 jolien y joue, 1 y a joué.