Bilan du G-Star 2012 : moins de MMO mais plus de jeux d'arènes

Le G-Star 2012 se tenait du 8 au 11 novembre dernier en Corée du Sud. Le salon a attiré moins de visiteurs mais plus d'éditeurs, alors que les joueurs coréens semblent plébisciter les jeux en ligne compétitifs.

Bilan du G-Star 2012 : moins de MMO mais plus de jeux d'arènes

Du 8 au 11 novembre dernier, la ville Busan en Corée du Sud accueillait l'édition 2012 du G-Star, l'un des principaux salons asiatiques dédiés aux jeux vidéo (et plus particulièrement aux jeux en ligne). Pour la première fois cette année, le salon était organisé par la Korea Association of Game Industry (le syndicat local de l'industrie vidéo ludique, un organisme privé donc) et non plus par la KOCCA (l'agence gouvernementale en charge de la promotion des produits culturels coréens) et le salon a attiré moins de visiteurs cette année, on y a fait plus d'affaires.

L'édition 2012 du G-Star n'aurait ainsi attiré que 190 353 visiteurs (contre 290 000 l'année dernière). Une baisse de fréquentation qu'on pourrait expliquer par l'absence de quelques poids lourds traditionnels de l'événement (NCsoft, notamment) mais que les organisateurs justifient plutôt par une nouvelle méthode de comptage (comptant cette année les « visiteurs uniques », alors que les années précédentes recensaient « les entrées » et comptaient donc plusieurs fois un même visiteur revenant plusieurs jours consécutifs).
Quoiqu'il en soit, au-delà du nombre de joueurs, la KAGI se satisfait de l'événement notamment au regard de ses résultats financiers. L'espace B2B réservé aux professionnels, plus vaste cette année, a permis la signature 167 accords commerciaux en trois jours (+47% par rapport à l'année dernière) notamment auprès d'éditeurs éditeurs (50% des professionnels venus au G-Star en 2012 n'étaient pas coréens - de quoi augurer des accords de distributions nombreux en Occident).

Et si plusieurs MMO ont fait sensation durant le salon (notamment Bless, Icarus ou Asta), les joueurs coréens ont manifestement été majoritairement séduits par des titres plus compétitifs mais moins « massifs » comme Mabinogi 2 Arena ou Dungeon Striker, voire StarCraft II : Heart of the Swarm (le jeu de stratégie de Blizzard), le FPS Counter Strike Online 2 et le jeu de sport FIFA Online 3. De même, les jeux en ligne sur plateformes mobiles semblent de plus en plus concurrencer leurs homologues sur PC.


  • En chargement...

Que pensez-vous de G-Star ?

1 aime, 0 pas.
Note moyenne : (1 évaluation)
5,3 / 10 - Moyen