Les métiers et salaires de l'industrie française du jeu vidéo

Le SNJV publie une double étude (disponible en téléchargement) sur les métiers du jeu vidéo et rémunérations pratiquées en France. Des données sans doute significatives de la vigueur du secteur.

En bref. On le sait, l'industrie du jeu vidéo revendique un poids économique croissant et se veut la première industrie culturelle en France, forte d'un chiffre d'affaires de 2,7 milliards d'euros dans l'Hexagone. En France, on compte plus de 250 studios de développement, employant 5000 salariés et générant 10 000 emplois indirects (des arguments souvent mis en avant pour illustrer le poids du secteur auprès des pouvoirs publics notamment).
Mais au-delà des chiffres, l'industrie vidéo ludique est aussi très attractive et nombreux sont ceux à espérer y trouver leur (futur) métier - quand bien même travailler dans le jeu vidéo n'est pas toujours très « ludique ».

Autant de raisons qui ont poussé le SNJV, le Syndicat national du jeu vidéo, à commanditer une double étude sur « les métiers et rémunérations du jeu vidéo en France ».
Et de débuter l'étude par une compilation des principaux « métiers du jeu vidéo » (à télécharger en *.pdf), des emplois de conception (designer, programmeur, artiste, etc.) à ceux de la production de jeux en passant par leur vente ou leur promotion. Le second volet de l'étude, peut-être un peu moins courant, s'est attaché à définir le profil d'emploi du secteur (principalement en CDI, s'adressant plutôt à des diplômés) et les fourchettes de rémunérations des professionnels du jeu vidéo en France en 2012.
Une compilation de données qui intéressera sans doute les professionnels eux-mêmes (ou les futurs professionnels), voire les entreprises de la filière, mais certainement significative aussi de la vigueur du secteur et de son poids économique.

Réactions (21)


  • En chargement...