Survarium s'illustre et précise son gameplay

En développement par l'équipe initialement à l'origine de la licence S.T.A.L.K.E.R., le shooter sombre et mature Survarium dévoile ses premières images et quelques pans de son gameplay en vidéo.

Depuis environ six mois, le studio Vostok Games (composé très largement des équipes à l'origine de la licence S.T.A.L.K.E.R.) travaille au projet Survarium, un shooter online mature et réaliste, plongeant le joueur dans un univers post-apocalyptique (dans un futur très proche, la Terre est ravagée par une catastrophe écologique et l'anarchie règne... il faudra tenter de survivre).
Manifestement, le développement va bon train et le studio dévoile les premières images concrètes de Survarium.

Survarium s'illustre et précise son gameplay
1349105139_survarium-pc2.jpg
1349105139_survarium-pc3.jpg
1349105139_survarium-pc4.jpg
1349105139_survarium-pc5.jpg

Et dans le cadre d'un troisième journal de développement, les équipes russes de Vostok Games précisent quelques pans de gameplay du shooter. En vrac, on découvre notamment la première faction du jeu, celle des Scavengers, que tous les joueurs incarneront lors de leurs premiers pas dans Survarium. « Sans domicile, utilisant des armes très basiques, souvent seuls, vivant dans des taudis et essayant de survivre » (dixit le lead game designer Alexey Sytyanov), les Scavengers « se regroupent dans les zones sûres comme leurs campements où ils peuvent acheter de l'équipement à bas coût, des armes primitives, échanger de la nourriture et de l'eau, voire, quand ils ont de la chance, un peu d'alcool ». Bigre ! La vie des Scavengers n'est manifestement pas rose, mais ils ont néanmoins accès à des appareils simples (et sont capables de les réparer) et montrent une certaine prédilection pour la recherche d'artefacts (ils peuvent porter plus de contenu que les autres factions). Et comme ils ne sont pas les meilleurs guerriers, ils font de la discrétion leur meilleur atout (ils tendent des embuscades, peuvent jouer les snipers, sont des éclaireurs efficaces).
Dans la foulée, on découvre la carte de Rudnya, « aux abords de la zone interdite de Tchernobyl » et où se tenait des expérimentations médicales. Deux équipes se disputent la région, notamment pour piller les médicaments (des stocks de pénicilline) qui y sont toujours entreposés. Stratégiquement, la région se compose de trois axes : il faudra compter avec une ancienne église orthodoxe dont le clocher surplombe toute la région (une position stratégique pour les snipers), un vaste marais plein de hautes herbes et un village tout destiné aux stratégies de guérilla rapprochées. À chacun de définir les tactiques appropriées.

Pour mémoire, Survarium est attendu sur PC courant 2013, exploité en free-to-play.


  • En chargement...

Que pensez-vous de Survarium ?

8 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (9 évaluations | 0 critique)
6,6 / 10 - Très prometteur