« Le free-to-play est l'avenir, même si le modèle est plus difficile que l'abonnement »

Selon Max Schaefer, le free-to-play est l'avenir du jeu vidéo (et pas uniquement du MMO). Pour autant, le modèle s'avère bien plus difficile à concevoir, en terme de gameplay, qu'un titre financé par un abonnement.

« Le free-to-play est l'avenir, même si le modèle est plus difficile que l'abonnement »

Le studio Runic Games achève actuellement le développement de Torchlight II (en vue d'une sortie prochaine) et si le RPG d'action monopolise en ce moment toutes les ressources du développeur, Runic réfléchit également déjà au troisième opus de la série, devant prendre la forme d'un MMO.
Ce Torchlight MMO n'est pas attendu avant « quelques années », mais d'ores et déjà, Max Schaefer (CEO de Runic) estime qu'il devrait vraisemblablement adopter un modèle free-to-play, même si la gratuité complique le développement. C'est ce qu'il confie au blog I Eat Games.

Avec la fermeture malheureuse de 38 Studios, la baisse du nombre d'abonnés de The Old Republic et même de World of Warcraft, je suis curieux de savoir si cette tendance change vos vues en matière de modèle économique concernant le MMO Torchlight.
Max Schaefer : Bien sûr ! Vous devez toujours rester vigilant quant aux tendances et lancements de projets sur plusieurs années du fait des longs temps de développement. Personne ne veut se lancer dans un genre moribond, abandonner tout le travail déjà fait et devoir procéder à des modifications massives au dernier moment. Je pense que nous opterons pour le free-to-play. Tous ceux qui réussissent ont fait ce choix. Et c'est un modèle qui nous convient bien, il faut juste concevoir votre jeu en conséquence. Et c'est plus difficile à faire qu'un jeu à abonnement parce qu'il y a toujours un risque de faire dérailler la machine avec un objet bizarre. Vous ne voulez pas que les joueurs puissent gagner rien qu'en payant, vous devez envisager tôt le contenu additionnel et chaque nouvel objet mis en vente peut potentiellement mettre les joueurs en colère et déséquilibrer le jeu, alors que dans un jeu à abonnement, votre seul but est de réaliser un contenu cool chaque mois. Ca nécessite bien plus de réflexion en termes de conception, mais je pense que c'est le futur et nous devons nous y engager.
Et accessoirement, je pense que le free-to-play est un modèle adapté à bien plus de genres que simplement les MMO traditionnels.

Et Max Schaefer de préciser qu'il a une « vision extensive » de ce que devrait être un MMO, sans forcément se conformer aux « règles rigides » du genre : « Quand vous dites que vous faites un MMO, tout le monde pense nécessairement à World of Warcraft... alors oui, c'est ça en quelque sorte, mais peut-être que finalement la série des Torchlight suffit et que les joueurs n'ont pas besoin de plus en matière de fonctionnalités multijoueurs. Mais s'ils ont besoin d'un peu plus, alors on le fera. »

Réactions (82)


Que pensez-vous de Runic Games ?

1 aime, 0 pas.
Note moyenne : (1 évaluation)
5,3 / 10 - Moyen