Sulake perd un second investisseur et ferme le tchat d'Habbo Hotel

En début de semaine, Channel 4 constatait les débordements non contrôlé des (jeunes) utilisateurs d'Habbo Hotel et l'exploitant de l'espace virtuel perdait l'un de ses principaux investisseurs. Un second se désengage et Sulake ferme le tachat d'Habbo Hotel.

Sulake perd un second investisseur et ferme le tchat d'Habbo Hotel

En début de semaine, Channel 4 consacrait une enquête à Habbo Hotel, cet espace de discussions en ligne dédié aux internautes de 13-16 ans. Après une cinquantaine de visites dans l'espace virtuel en se faisant passer durant deux mois pour une fillette de onze ans, la journaliste Rachel Seifert a mis en lumière des comportements et échanges très crus (explicitement sexuels voire pornographiques, peu en phase avec la cible adolescente de l'univers virtuel) tenus par certains utilisateurs.
Et si le studio Sulake, l'exploitant d'Habbo Hotel, revendique une présence forte de modérateurs dans l'espace virtuel pour en contrôler les échanges, la journaliste souligne pourtant la présence d'espaces aux noms très explicites (le Sexy Stripclub, le Naughty Nightclub), ne donnant pas lieu à modération (et faisant dire à la journaliste que le « cyber sexe » est l'un des moteurs de l'espace virtuel).

Dans la foulée de cette enquête, le fond d'investissement Balderton Capital (possédant 13% du studio Sulake) se disait « choqué » du contenu rapporté et annonçait se retirer du capital du développeur. Manifestement, Balderton Capital fait des émules puisqu'aujourd'hui le groupe 3i, un autre fond d'investissement possédant 16% de Sulake, annonce dans les colonnes du Guardian quitter à son tour le conseil d'administration de Sulake et céder ses parts du studio, refusant d'être associé à l'univers virtuel et ce qui s'y déroule.

Face à cette désertion, le CEO Paul LaFontaine annonçait hier prendre des mesures drastiques et imposer une « mise en silence » de l'hôtel : « toute forme de tchat est désactivé temporairement » dans Habbo Hotel, le temps d'enquêter sur les récents événements (à chacun d'apprécier si ce délai doit servir à laisser passer la tempête médiatique ou réformer les mécaniques de modération d'Habbo Hotel).

Réactions (27)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Habbo Hotel ?

30 aiment, 71 pas.
Note moyenne : (101 évaluations | 12 critiques)
4,2 / 10 - Médiocre

68 joliens y jouent, 215 y ont joué.