Le Source Engine fait son cinéma (d'animation)

Les moteurs de jeux vidéo ambitionnent de générer des graphismes toujours plus réalistes. A contrario, le réalisateur Shane Acker (Numéro 9) utilise le Source Engine (le moteur de jeux de Valve) pour réaliser son prochain film d'animation.

Le Source Engine fait son cinéma (d'animation)

La semaine dernière dans le cadre de l'E3 2012, les studios Square-Enix ou Epic dévoilaient les dernières moutures de leurs moteurs graphiques (respectivement le Luminous Engine et l'Unreal Engine 4) et promettaient l'un et l'autre à l'avenir des jeux aux graphismes photo-réalistes.
Comme pour démontrer encore un peu plus la porosité qui existe entre le jeu vidéo et le cinéma, on apprend aujourd'hui que le réalisateur Shane Acker (à qui l'on devait notamment le film d'animation Numéro 9 produit avec Tim Burton en 2009) utilisera le Source Engine, le moteur de jeux vidéo du studio Valve, pour réaliser son prochain projet cinématographique.

Actuellement en pré-production et fort d'un budget de 15 millions d'euros, le prochain film de Shane Acker, Deep, met en scène un monde post-apocalyptique suite à une troisième guerre mondiale. L'humanité a trouvé refuge dans les profondeurs des océans et le héros, le capitaine Sullivan à la tête de son sous-marin, devra oeuvrer pour contribuer à sauver la Terre...
On attendra de voir le film pour se forger une opinion sur ses qualités artistiques, mais d'ores et déjà, l'équipe de réalisation vante les atouts du moteur et des outils de Valve, de ses capacités de rendu en temps réel, d'animations des personnages ou encore de la gestion des effets de lumière à moindre coût. Et pour enfoncer le clou, le réalisateur et le studio Valve évoquent la possibilité de distribuer le film via Steam, la plateforme en ligne de distribution... de jeux, mais donc peut-être aussi à termes de films.

Réactions (12)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Valve ?

41 aiment, 3 pas.
Note moyenne : (44 évaluations)
6,6 / 10 - Bien