Toujours des pertes, mais Atari se recentre sur le jeu mobile

Dans ses comptes trimestriels tout juste publiés, Atari affiche toujours des pertes (3,7 millions d'euros), mais réduites grâce aux cessions des actifs d'Eden Games et Game One. Pour l'avenir, le groupe croit au jeu mobile.

Comme nombre d'acteurs de l'industrie du jeu, Atari publie aujourd'hui ses comptes trimestriels : le groupe français affiche des résultats en berne (baisse de chiffre d'affaires, toujours des pertes bien que réduites grâce à des cessions) et recentre ses activités sur le jeu mobile.

Au cours de l'exercice clos le 31 mars dernier, Atari enregistre un chiffre d'affaires de 39,6 millions d'euros (en baisse de 34% par rapport au 60 millions réalisés lors de l'exercice précédent) et accuse toujours des pertes (3,7 millions d'euros de pertes, mais réduites au regard des 6,2 millions de l'exercice précédent).
Le studio explique notamment ce (début de) redressement, d'abord par la cession des derniers actifs d'Eden Games (le studio qui signait notamment le jeu de courses Test Drive Unlimited 2 avait déjà fait l'objet d'un plan de licenciements l'année dernière) et de sa participation dans le capital de GameOne (Atari possédait 38,6% de la chaîne de télévision dédiée au jeu vidéo, cédée à Viacom pour 5,9 millions d'euros).
Pour l'avenir et outre ses activités de distributions notamment sur le continent nord-américain, Atari entend poursuivre son redressement grâce au jeu mobile, fort de premières expériences « encourageantes » (Breakout: Boost, Atari's Greatest Hits, et Asteroid Gunner revendiquent déjà 10 millions de téléchargements). On apprécie dans les trimestres à venir la pertinence du choix.


  • En chargement...

Que pensez-vous de Atari ?

4 aiment, 3 pas.
Note moyenne : (7 évaluations)
5,3 / 10 - Moyen