20 millions de dollars de jeux financés par les joueurs

Les campagnes Kickstarter, invitant notamment les joueurs à financer le développement de jeux indépendants, a la cote. Les joueurs ont déjà financé pour 20 millions de dollars de jeu... même si trois-quarts des projets échouent.

C'est une évidence, le jeu vidéo est un loisir mais aussi une industrie brassant des sommes colossales et nécessitant des investissements lourds. Pour autant, comme certains projets (atypiques, indépendants, trop novateurs) peinent à séduire les investisseurs traditionnels, certains créateurs sollicitent les joueurs eux-mêmes. C'est l'objet de la plateforme Kickstarter : un porteur de projet (musicien, cinéaste, artiste, auteur de comics ou créateur de jeux vidéo, donc) y présente les grandes lignes de sa future création, fixe l'investissement donc il a besoin et en appelle à la générosité des internautes tout en promettant des retombées en cas de succès. Et à en croire le bilan dressé par le New York Times, le modèle semble rencontrer un certain succès (bien que relatif).

À ce jour, quelque 20 millions de dollars auraient été levé auprès des joueurs pour financer les jeux proposés sur la plateforme. Et certains titres n'ayant pas trouvé d'investisseurs traditionnels suscitent manifestement un véritable enthousiasme chez les financeurs amateurs : Double Fine Adventure, le jeu de Tim Schafer, a ainsi obtenu la bagatelle de 3,37 millions de dollars auprès de 87 139 financeurs (ayant payé chacun entre 15 et 10 000 dollars) ; Wasteland 2 a séduit plus de 60 000 financeurs ayant donné 2,9 millions de dollars ; alors que Shadowrun Returns (qui entend ressusciter la licence mêlant magie et cyberpunk) s'arroge 1,8 millions.

20 millions de dollars de jeux financés par les joueurs

Alors Kickstarter, l'avenir du jeu indépendant ? Peut-être pas. Car au-delà de ces trois millionnaires ayant fait grand bruit au sein des communautés de joueurs, on s'aperçoit aussi que seuls 857 projets ont été menés à bien (les trois quarts des tentatives de financement échouent) et ces projets qui réussissent ne lèvent en moyenne « que » 26 910 dollars (un budget plus que limité dans l'industrie du jeu). Et le chiffre tombe à 12 759 dollars lorsqu'on examine tous les projets (réussis et échoués).
Pour autant, le phénomène Kickstarter n'en est qu'à ses balbutiements et faute de financer les anonymes, peut-être peut-il néanmoins se révéler efficace pour porter les projets « atypiques » de professionnels reconnus.


  • En chargement...