Tim Sweeney : « Les plateformes mobiles ne supplanteront pas les consoles avant six à huit ans »

Si d'aucuns imaginent déjà la mort des consoles au profit des plateformes mobiles, pour Tim Sweeney (CEO d'Epic Games et créateur de l'Unreal Engine), les consoles ont encore toutes leur place dans l'industrie du jeu.

L'industrie vidéo ludique est en pleine mutation, voit l'émergence de nouvelles formes de jeu, s'adresse à un public plus divers et en période de fin de cycle des traditionnelles consoles de salon (en attendant la prochaine génération), le débat du moment porte sur la pérennité des consoles face à l'émergence des plateformes mobiles.
On l'évoquait hier, en Asie, nombre de développeurs croient peu en l'avenir des consoles (qui seraient aujourd'hui déconnectées des réalités de développement et des attentes des joueurs). En Occident, Tim Sweeney (CEO d'Epic Games et qui, dans les années 90, a conçu l'Unreal Engine sur lequel repose nombre de jeux aujourd'hui) qui se confie à GamesIndustry estime au contraire que la suprématie des consoles sur les plateformes mobiles leur est assurée pour encore au moins six à huit ans.

« La grande différence entre une console et une tablette est qu'une console consomme 100 à 200 watts de puissance quand une tablette consomme un, deux, trois ou quatre watts. C'est là le facteur limitatif en termes de performance. Au regard des lois physiques, vous devez envisager encore trois ou quatre générations de hardware, soit six à huit ans, avant que les contenus des PC ou consoles ne deviennent disponibles sur tablettes.
Pour moi, ça définit totalement le rôle des consoles dans le monde. Elles déterminent l'expérience graphique la plus poussée et la plus impressionnante proposée par l'industrie. Elles délivrent des teraflops de puissance qu'une plateforme portable ou même un ordinateur économique ne peuvent pas produire. »

Et on comprend l'argument : le studio Epic vient tout juste de présenter la première mouture de l'Unreal Engine 4 (qui ambitionnent de produire des jeux semblables graphiquement à des cinématiques mais non scryptées), nécessitant sans doute une débauche de puissance... Pour autant, dans le même temps, le studio Epic propose aussi des versions « Web » de ses FPS, jouables depuis un simple navigateur, et affichant des graphismes « rivalisant avec ceux d'une Xbox par exemple ». L'industrie du jeu est en pleine mutation et peut-être y-t-il finalement de la place pour toutes les plateformes.

Réactions (27)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Epic Games ?

4 aiment, 0 pas.
Note moyenne : (4 évaluations)
5,6 / 10 - Assez bien