« Jouer à World of Warcraft, d'un clic dans Facebook »

Dans le cadre de la Cloud Gaming Europe 2012 de Londres, David Perry a dévoiler ses ambitions : utiliser le cloud gaming pour faire tomber les dernières barrières du jeu en ligne et rendre tout jeu accessible d'un simple clic.

« Jouer à World of Warcraft, d'un clic dans Facebook »

Jouer d'un clic à World of Warcraft dans Facebook - ou plus largement porter n'importe quel core game dans le réseau social -, c'est l'ambition de David Perry qui présentait la dernière mouture de son service Gaikai hier dans le cadre de la Cloud Gaming Europe 2012 de Londres (un cycle de conférences dédié au jeu en ligne à la demande).
On connait Gaikai, cette « offre de jeu en streaming » par laquelle un jeu n'est plus exécuté sur l'ordinateur personnel du joueur mais sur un serveur externe qui prend en charge la puissance de calcul nécessaire et se contente d'en diffuser le résultat sur l'ordinateur du joueur (théoriquement, l'opération permet peu ou prou de jouer aux jeux les plus gourmands sur une configuration modeste puisque la puissance requise est assurée par le serveur).

Officiellement, la technologie est d'ores et déjà opérationnelle et selon David Perry, dont les propos sont rapportés par GamesIndustry, la prochaine étape consiste à l'intégrer à Facebook (« Facebook domine déjà le jeu social, nous les aidons à devenir maître du secteur des core games ») et pour illustrer son propos, le développeur a proposé une démo de World of Warcraft dans le réseau social, « accessible en un clic ».
Plus largement, pour David Perry (qui prêche forcément pour sa paroisse), le cloud gaming est « le moyen de faire tomber les dernières barrières du jeu en ligne en limitant les frictions » : « pour jouer à une démo sur Steam, un utilisateur doit cliquer plus de 40 fois à l'écran, remplir des formulaires, répondre à des questions à propos de vitesse de navigation, accepter des conditions d'utilisation, etc. - pour qu'un joueur joue, ne cherchez pas à faire bouger les joueurs, apportez-leur les jeux ». Et de prendre Zynga (le développeur phare de jeux sur Facebook) en exemple. « Zynga a compris l'importance du joueur et procède de façon très agressive : vous cliquez une fois et vous jouez gratuitement, puis vous partagez tout ça avec vos amis et seulement ensuite, vous payez si vous aimez ».
David Perry ambitionne manifestement de s'inspirer de ce mécanisme très accessible, mais pour distribuer des jeux au gameplay solide (des core games), et notamment des jeux sur console.
D'autant que le cloud computing pourrait permettre de se passer de consoles. « Quel intérêt d'acheter une télévision et une console si vous pouvez jouer [en streaming] directement depuis votre télévision connectée ».

Selon David Perry, Steve Jobs (le feu patron d'Apple) a montré la voie : il ne s'agit plus de vendre des produits (des jeux) mais des services (l'accès à un jeu). C'est ce qui a fait la fortune d'Apple et, selon Perry, c'est qui conduira à la disparition des consoles.

Réactions (73)

Que pensez-vous de Gaikai ?

0 aime, 0 n'aime pas.
Suivez-nous : Facebook Twitter Google+ RSS